Comment la rentrée scolaire menace d’amplifier les tensions entre la Flandre et Bruxelles sur le coronavirus

La solidarité flamande avec le nombre croissant de patients bruxellois hospitalisés pour cause de coronavirus menace d’être mise à mal par une nouvelle vague d’infections au cours des premières semaines de la nouvelle année scolaire. La grande crainte est que des adolescents bruxellois non vaccinés contractent le virus à l’école et infectent leurs parents et grands-parents (souvent non vaccinés).

Le tableau ci-dessous (daté au 27 août) expose assez clairement le problème. À Bruxelles, les patients Covid occupent déjà 26% du nombre de lits de soins intensifs, contre à peine 4% dans le Brabant flamand (Flandre) voisin ou dans le Brabant wallon (Wallonie).

Sciensano

Si le nombre de patients Covid sévères à Bruxelles continue à augmenter, des transferts vers des hôpitaux proches en Flandre ou en Wallonie semblent inévitables. Cela se produit déjà dans une certaine mesure selon le plan de distribution national. Toutefois, cela signifie que certains patients flamands ou wallons non Covid risquent de voir leur traitement ou leur opération reportés, comme c’est déjà le cas aujourd’hui à Bruxelles.

À Alost, non loin de la région de Bruxelles, on ressent déjà les effets de la crise. Les hôpitaux locaux demandent que les patients Covid de Bruxelles soient répartis dans toute la Flandre. « Il n’est pas possible que les interventions médicales urgentes à Alost soient à nouveau reportées à cause des malades bruxellois du coronavirus », a déclaré le bourgmestre Christoph D’Haese (N-VA) à HLN.be.

Plus faible couverture vaccinale

Le fait qu’il y ait des limites à la solidarité de la Flandre avec Bruxelles est bien sûr lié à la grande différence dans la couverture vaccinale. On sait que le pourcentage de personnes vaccinées en Région bruxelloise est bien plus bas que celui de la Flandre et de la Wallonie.

Cela a des conséquences importantes pour les hôpitaux. Les médecins de Bruxelles soulignent que la quasi-totalité des patients Covid dans les unités de soins intensifs ne sont pas vaccinés. Il s’agit souvent de résidents issus de l’immigration qui ont rendu visite à leur famille dans des pays comme le Maroc et sont rentrés en Belgique avec le virus.

En Flandre, 89% des adultes sont entièrement vaccinés, contre seulement 61 % à Bruxelles. La Wallonie, avec 78%, est bien plus proche de la Flandre que de Bruxelles.

Mais ce qui inquiète les experts en ce début d’année scolaire, c’est le faible taux de vaccination des adolescents à Bruxelles : à peine 15% des jeunes de 12 à 17 ans sont complètement vaccinés, contre 59% en Flandre.

Pourcentage de personnes entièrement vaccinées

Sciensano

Ecoles

Reste à voir comment le nombre d’infections par le variant Delta évoluera lorsque les écoles bruxelloises, et surtout les écoles secondaires, rouvriront.

Selon les virologues, le risque que des patients mineurs ayant contracté le coronavirus se retrouvent à l’hôpital reste relativement limité. Le risque réside surtout dans le fait qu’ils infectent leurs parents ou grands-parents, qui sont plus vulnérables. « En premier lieu, je pense que les parents et les grands-parents devraient être vaccinés, car ils contractent le virus par l’intermédiaire de leurs enfants d’âge scolaire », a déclaré à Bruzz le virologue Steven Van Gucht (Sciensano).

Il a mis en garde contre les épidémies dans les écoles de Bruxelles et n’exclut pas un scénario avec 1.000 patients Covid belges en soins intensifs, dont environ 500 Bruxellois. Cela nécessiterait une solidarité de grande ampleur de la part de la Flandre et de la Wallonie, car Bruxelles ne dispose que de 269 lits de soins intensifs, qui sont destinés tant aux Covid qu’aux non-Covid.

Les responsables politiques bruxellois espèrent faire de la nécessité une vertu en saisissant l’occasion de la rentrée scolaire pour lancer une campagne de sensibilisation visant à enthousiasmer non seulement les élèves, mais aussi leurs parents, pour la vaccination.

Le premier jour où Bruxelles a commencé à proposer la vaccination dans des magasins, soit hier, on a enregistré 123 vaccinations.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés