La semaine de quatre jours avec des journées de travail de six heures proposée en Finlande

Sanna Marin, la première ministre de Finlande, est la plus jeune femme chef d’État au monde – EPA-EFE/KIMMO BRANDT

La coalition de gauche présidée par Sanna Marin, la toute nouvelle première ministre finlandaise, a proposé de tester cette idée lors d’un événement du parti en août.

La jeune Finlandaise de 34 ans a déjà attiré l’attention internationale en décembre dernier lorsqu’elle est devenue la plus jeune femme chef d’État au monde. Elle dirige également une coalition de cinq partis, tous présidés par des femmes.

L’étape suivante

Ces faits ont eu lieu lors du 120ème anniversaire de son parti, le Parti social-démocrate (SDP).

‘Les gens méritent de passer plus de temps avec leur famille et leurs proches, d’avoir plus de temps pour leurs passions et pour d’autres aspects de la vie, comme la culture. Cela devrait être la prochaine étape pour nous dans notre vie professionnelle’, a-t-il déclaré.

Lire aussi: ‘Nous voulons que les salariés osent changer de travail pour se sentir mieux’

La nation nordique a depuis longtemps adopté des horaires de travail flexibles. Depuis 1996, il existe une législation qui donne à la majorité de la population active le droit à une certaine forme d’horaires mobiles. Ils sont autorisés à adapter leurs heures de travail normales à leurs propres habitudes en commençant jusqu’à trois heures plus tôt ou plus tard.

Lire aussi: Une ‘fake news’ l’idée de la semaine des quatre jours en Finlande? Pas vraiment…

La Suède en guide

Dans la Suède voisine, la journée de travail de six heures est déjà plus courante. La municipalité de Göteborg, la deuxième ville de Suède, a réduit à six le nombre d’heures de travail par jour dans les maisons de retraite et à l’hôpital municipal.

Et puis, les journées de travail plus courtes sont utilisées dans l’industrie suédoise depuis beaucoup plus longtemps. Dès 2003, l’usine Toyota de Göteborg est passée à des journées de six heures rémunérées.

Dans les deux cas, les employés étaient plus heureux, en meilleure santé et plus productifs. Les bénéfices de Toyota ont également augmenté. Les réunions inutilement longues ont été tenues de manière beaucoup plus efficace. Et les employés se sont automatiquement comportés de manière beaucoup plus productive. Ils ont par exemple passé moins de temps à surfer inutilement sur Internet ou sur les médias sociaux.

Lire aussi: