Marchés:
Chargement en cours…

MARDI 22 SEP

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

La présence de Tesla en Chine devient problématique

Logo Business AM
Auto

30/07/2020 | Dominique Dewitte | 4 min de lecture

Le CEO de Tesla, Elon Musk et le Premier ministre chinois, Li Keqiang (Isopix)

Le constructeur américain de voitures électriques Tesla réalise près d’un quart de son chiffre d’affaires en Chine. L’information apparait clairement dans Securities and Exchange Commission (SEC) aux États-Unis. Les analystes craignent que cette forte présence en Chine ne cause des problèmes à Tesla au regard des conflits commerciaux avec les États-Unis.

Au deuxième trimestre 2020, Tesla a réalisé un chiffre d’affaires de 1,4 milliard de dollars en Chine, soit une hausse de 102% par rapport à l’année passée. Au total, la firme automobile tire 23,3% de ses revenus du marché chinois. Une part qui a plus que doublé en un an. En 2019, elle ne représentait que 11%.

Les voitures que Tesla construit en Chine ne sont pourtant que légèrement moins chères qu’en occident. L’entreprise d’Elon Musk a signé un bail de 50 ans avec la ville de Shanghai pour y construire une Gigafactory. Cela permet de maintenir à un niveau assez bas les coûts de production, de réclamer des déductions fiscales et d’éviter les frais d’importation. Cependant, la différence de prix par rapport à une voiture importée des États-Unis n’est que de 3%. Dans un premier temps, Tesla ne vise pas la classe moyenne chinoise, mais celle qui est juste au-dessus.

L’entreprise automobile a commencé la production des Model 3 à la fin de l’année dernière. Elle devrait aussi rapidement démarrer celle de son SUV électrique, la Model Y. En outre, Tesla prend déjà les commandes pour son futuriste Cybertruck. Mais ils ne commenceront pas à être produits avant la fin 2022.

Malgré la hausse impressionnante de ses ventes en Chine au cours du dernier trimestre, la firme a fait sortir 4,8% de véhicules en moins de la chaine de production. En cause : la crise du coronavirus qui a fait fermer l’usine pendant plusieurs mois.

La Chine: un marché gigantesque, mais dangereux

Les analystes voient pourtant l’évolution de Tesla en Chine d’un mauvais œil. Le pays possède un gigantesque marché pour tout constructeur automobile. Mais les relations avec les États-Unis sont devenues si aigres que de nouveaux problèmes peuvent survenir à chaque instant. Grâce à son usine à Shanghai, Tesla est en partie protégé de toutes nouvelles sanctions de la part de la Chine ou des États-Unis.

Mais les voitures d’Elon Musk étant pleines de technologies de pointe, le gouvernement chinois pourrait en faire sa nouvelle cible. Ensuite, si la guerre commerciale entre les deux superpuissances devait se renforcer davantage, les consommateurs chinois pourraient adopter une attitude anti-occidentale lors de leurs achats. Ils préféraient ainsi une voiture chinoise à une voiture Tesla. Cela s’est par exemple déjà produit avec Apple.

Source: BusinessAM


Pour aller plus loin...


Corona Virus Update

  • Monde
  • Nombre
    d'infections
    31.016.799
  • Nombre
    de décès
    960.634
  • Belgique
  • Nombre
    d'infections
    102.295
  • Nombre
    de décès
    9.948
Biden vs Trump
ÉLECTIONS AMÉRICAINES
Suivez le live ici chaque jour
Logo Business AM

Business AM | Stocks