La Chine va réglementer la concurrence et l’utilisation des algorithmes sur Internet

Le gouvernement chinois a annoncé que de nouvelles restrictions seront prochainement appliquées sur Internet. Ces dernières visent à empêcher la concurrence déloyale, mais aussi à mieux encadrer l’utilisation des données des utilisateurs.

La Chine poursuit sa réforme du numérique. Après avoir serré la vis auprès des différents acteurs nationaux des technologies, Pékin souhaite aller (encore) plus loin sur ce qu’il se fait sur le réseau chinois. C’est ainsi que le régulateur chinois a publié le 17 août un nouveau projet de règlement visant à empêcher la concurrence déloyale entre les entreprises de technologie, comme le rapporte Reuters.

Le gouvernement chinois souhaite en effet réduire le monopole de certains géants d’Internet qui, en raison de leur position, peuvent appliquer une concurrence déloyale sur les plus petites structures. Le nouveau projet de règlement du régulateur chinois prévoit, entre autres, l’interdiction d’utiliser des algorithmes pour pister les internautes et influencer leur choix, afin de les faire acheter certains produits.

Poster de faux avis sur la toile pour promouvoir des biens et des services sera également prohibé, de même que dissimuler les commentaires négatifs des clients. Inciter les consommateurs à poster des avis positifs en leur offrant des récompenses ne sera plus autorisé.

Plus largement, le recours à des moyens techniques qui empêchent l’interopérabilité avec des services concurrents sera interdit, de même que véhiculer de fausses informations concernant les entreprises concurrentes dans le but de nuire à leur réputation.

Le secteur plonge en bourse

L’annonce du projet de loi du gouvernement chinois – dont l’entrée en vigueur n’a pas encore été précisée – a eu un impact immédiat sur la valeur des géants de la tech en bourse. Le mastodonte de l’e-commerce Alibaba a ainsi perdu 4,77% à la Bourse de Hong Kong. Les actions du géant des jeux vidéo Tencent ont baissé de 4,14%. La plateforme de vidéo en ligne Bilibili a accusé un recul de 5%.

Ce n’est pas la première fois que l’annonce de nouvelles règlementations de l’Administration d’État pour la régulation des marchés a un impact sur les actions des géants de la tech en bourse. Pékin avait d’ailleurs indiqué qu’il serait plus prudent dans la publication des nouvelles lois vis-à-vis du secteur des technologies pour justement éviter cela, ainsi que la volatilité des actions. Ça ne l’a pas empêché de publier son nouveau projet de loi.

À noter que le gouvernement autorise les commentaires publics concernant le nouveau règlement jusqu’au 15 septembre prochain.

À lire également:

Plus
Lire plus...
Marchés