Les marchés:
Markten inladen...

LUNDI 25 MAI

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

La Chine n’est plus le marché le plus attractif pour les investissements dans les énergies renouvelables

Logo Business AM
Économie

23/05/2020 | Marc Horckmans | 5 min de lecture

Les projets d'énergie éolienne en mer font des États-Unis le marché le plus attrayant pour les investissements dans les énergies renouvelables. - Bernd Wüstneck/Picture Alliance

Les États-Unis ont dépassé la Chine cette année en tant que pays le plus attractif au monde pour les investissements dans les énergies renouvelables. C’est la conclusion d’une étude réalisée par le consultant Ernst & Young (EY). Le rapport note également qu’en dépit de la crise, le secteur mondial des énergies renouvelables devrait généralement se redresser rapidement.

Les États-Unis ont pris la première place dans le classement mondial des marchés des énergies renouvelables. C’est la première fois en quatre ans que le pays est le marché le plus attractif pour les investissements dans les énergies renouvelables.

Fiscalité

‘La Chine a été reléguée à la deuxième place à cause de cela’, indique le rapport. ‘La croissance américaine est due en grande partie aux délais fixés par le gouvernement. Ces délais devaient être respectés pour pouvoir bénéficier d’un remboursement d’impôt. Les projets éoliens dont la construction a commencé il y a quatre ans doivent être opérationnels à la fin de cette année pour pouvoir bénéficier d’un allègement fiscal.’

‘Cela permettra aux États-Unis de lancer une vague de nouvelles installations cette année’, affirment les chercheurs. ‘En outre, le pays prévoit d’investir 57 milliards de dollars sur une période de dix ans dans 30 gigawatts d’énergie éolienne en mer.’

‘D’autre part, la croissance du secteur des énergies renouvelables en Chine ralentit clairement. Le gouvernement chinois veut réduire considérablement le système de subventions environnementales.’

‘En outre, la pandémie a également entraîné une réduction de la demande. Tout cela a ramené la Chine à la deuxième place. Pour la croissance à long terme, cependant, les prévisions chinoises en matière d’énergies renouvelables restent très positives.’

Inde

La France se classe troisième, suivie de l’Autriche et de l’Allemagne. Le top 10 est également constitué par la Grande-Bretagne, l’Inde, le Danemark, les Pays-Bas et le Japon.

La septième place de l’Inde est particulièrement remarquable. ‘Il y a cependant des doutes quant à la capacité de l’Inde à atteindre ses objectifs dans ce domaine’, indique le rapport.

Les chercheurs notent également que le secteur devrait se remettre rapidement de la crise. ‘L’apparition du virus a effectivement entraîné des retards dans un certain nombre de projets en raison de problèmes logistiques’, reconnaît Ben Warren, responsable de la recherche.

‘Mais les perspectives d’investissement restent à un niveau élevé à long terme. Ainsi, les énergies renouvelables pourront rebondir rapidement. Après tout, malgré la crise du coronavirus, le climat et l’environnement restent les questions les plus urgentes à long terme.’

Warren souligne également que l’apparition de la pandémie a considérablement réduit le niveau de pollution. Cela est dû à une utilisation plus limitée des combustibles fossiles. Cette chute montre également que les énergies alternatives aux combustibles fossiles sont un outil important pour lutter contre le changement climatique.

Lire aussi:

Source: Reuters


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | Stocks