Les marchés:
Markten inladen...

LUNDI 06 AVR

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

La chasse aux sorcières de Donald Trump

Logo Business AM
Politique

24/02/2020 | Anthony Planus | 4 min de lecture

Donald Trump (Source: EPA)

L’administration Trump et ses alliés ont dressé, au cours des 18 derniers mois, des listes détaillées de fonctionnaires jugés déloyaux au président, afin de les évincer, et de personnes étiquetées pro-Trump, pour les remplacer, affirme le site américain Axios ce lundi.

Selon Axios, la méfiance de Donald Trump à l’égard des ‘mauvaises personnes’ à la Maison Blanche et au sein du gouvernement américain s’est encore intensifiée depuis son procès en destitution et son acquittement. Plus que jamais, le président tenterait de se débarrasser des éléments qui sont jugés comme ne lui étant pas à 100% dévoués pour les remplacer par des candidats ‘pro-Trump’. Selon des assistants interrogés par le site américain, le président aurait franchi ‘une ligne psychologique’ concernant ce qu’il appelle ‘l’État profond’ (Deep State) et les ‘serpents’ qui gangréneraient son administration.

Dans cette optique, Donald Trump a d’ailleurs récemment réembauché Johnny McEntee en tant que chef du Bureau du personnel présidentiel. Ce ‘loyaliste’ de 29 ans avait été licencié en 2018 de son poste d’assistant personnel du président par le chef de cabinet John Kelly, lui-même démis de cette fonction depuis lors. La mission de McEntee consiste à débarrasser le gouvernement des fonctionnaires anti-Trump.

Groundswell

Il est aidé dans sa tâche par des conseillers extérieurs, et notamment le réseau Groundswell. Dans son enquête, le journaliste d’Axios a eu accès à des mémos, datés depuis 2018, suggérant à Donald Trump qui il devait engager ou licencier. Ces listes de ‘Never Trump/pro-Trump’ ont été discrètement élaborées par ce réseau de militants conservateurs ayant des liens étroits avec Trump et des hauts fonctionnaires de l’administration. Axios cite comme faisant notamment partie de ce réseau Ginni Thomas, épouse du juge à la Cour Suprême Clarence Thomas, et Barbara Ledeen, membre du personnel républicain au Sénat.

Les membres de Groundswell se réunissent tous les mercredis à Washington, écrit encore le site d’information. Au fil de leurs réunions, les militants conservateurs auraient compilé des noms et des recommandations avant de les transmettre au président Trump, selon une source proche du réseau à laquelle Axios a eu accès. Groundswell aurait notamment à son actif le licenciement de H. R. McMaster de son poste de conseiller à la sécurité nationale en 2018. Et ces listes constitueraient désormais une base de travail pour Johnny McEntee dans l’accomplissement de sa tâche.

‘Ils ont l’oreille du président’

‘Dans certains des coins les plus critiques de l’administration Trump, les fonctionnaires se présentent au travail sans jamais savoir qui sera là à la fin de la journée, eux-mêmes inclus’, écrivait samedi un journaliste du New York Times.

‘Et Groundswell est un facteur influent de cette incertitude’, conclut Axios. ‘Ses membres travaillent depuis trois ans. Ils ont des listes. Ils ont des mémos. Et ils ont l’oreille du président.’

Lire aussi:

Source: Axios


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | Stocks