La Belgique à nouveau championne du monde des impôts sur les salaires: nulle part ailleurs les célibataires et les couples avec enfants ne paient autant à l’État

Nulle part ailleurs la taxation sur le travail n’est aussi élevée que dans notre pays, selon la comparaison annuelle menée par l’OCDE.

L’Organisation de coopération et de développement économiques a calculé la charge fiscale sur le travail pour chacun de ses pays membres. L’OCDE s’intéresse principalement au coin fiscal: la différence entre les coûts salariaux payés par l’employeur et le salaire net perçu par le salarié.

Personnes seules

Pour un travailleur célibataire sans enfant, le coin fiscal était de 52,6% l’année dernière. Ce chiffre est encore un peu plus élevé qu’un an auparavant. Il représente la somme des cotisations patronales et salariales et de l’impôt sur le revenu.

La barre des 50% n’est dépassée nulle part ailleurs dans le monde. L’Allemagne est deuxième avec 48,1% et l’Autriche troisième avec 47,8%. Les charges fiscales les plus faibles se trouvent en Colombie (0%), au Chili (7%) et en Nouvelle-Zélande (19,4%).

Salariés à deux revenus

L’OCDE a également fait l’exercice pour les personnes à double revenu avec deux enfants. Là aussi, la Belgique apparaît comme la championne du monde, avec un écart de rémunération de 45,2%. Notre pays devance trois autres pays de la zone euro: l’Italie, la France et l’Allemagne, avec 40,9 % chacun.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20