La BCE veut éviter à tout prix une panique sur la dette italienne, mais son instrument anti-spread ne plait pas aux Allemands

Plus encore que l'inflation, la BCE a une peur bleue d'une nouvelle crise de la dette. La Banque centrale européenne veut éviter à tout prix de revivre le scénario de 2010-2012. La semaine dernière, Christine Lagarde a annoncé la création d'un outil pour réduire les écarts des taux d'emprunt souverains entre les pays de la zone euro. "Vous devez tuer ces spreads dans l'oeuf", a-t-elle réaffirmé, sur un ton très volontariste.

Une nouvelle crise de la dette dans l'Europe du Sud ? O

Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous et obtenez accès à tous les articles premium.
Meer premium artikelen
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20