Le Japon développe un nouveau missile de croisière pour dissuader les incursions chinoises

Le gouvernement japonais veut concevoir un nouveau missile de croisière qui sera capable de remplir plusieurs fonctions, et surtout apporter une réponse à la flotte croissante d’avions de combat que peut déployer la Chine.

Pourquoi est-ce important ?

La Chine, en tant que puissance émergente, adopte de plus en plus souvent une position militairement dominante pour étendre sa sphère d'influence en mer de Chine orientale. Le Japon, quant à lui, ne cède pas et prend des mesures inventives pour contenir les visées expansionnistes de son grand voisin.

Dans l’actualité : Le nouveau missile du Japon devra être capable de remplir trois fonctions : reconnaissance, guerre électronique et arme conventionnelle.

  • Le projectile devra atteindre une portée de plus de 1.000 kilomètres et sera lancé à partir de plateformes de lancement particulièrement mobiles.
  • Ce système tirera un premier missile, de reconnaissance et équipé d’une caméra pour étudier la situation sur une large zone.
  • Il sera suivi d’un second missile à ondes électromagnétiques pour brouiller les radars et autres capteurs de l’ennemi. Enfin, un troisième missile suivra, frappant la cible.
  • La nouvelle arme devrait également permettre de combler les lacunes actuelles de l’armée de l’air japonaise. Le tir de plusieurs missiles lors d’une même attaque améliore non seulement l’efficacité mais aussi l’effet dissuasif. Selon l’Asia Times, le Japon envisagerait même une capacité de mille missiles déployés vers la Chine pour une éventuelle contre-attaque.

Zoom avant : La guerre électronique devient de plus en plus courante afin de percer les défenses aériennes de l’adversaire. La Chine elle-même utilise déjà fréquemment en mer de Chine orientale des avions destinés à la guerre électronique. Le Japon essaie maintenant de s’armer pour contrecarrer la menace chinoise dans cette zone.

  • Le nouveau missile devrait être capable d’intercepter les navires et avions ennemis qui veulent pénétrer dans les eaux de l’archipel. Il pourrait également viser les plateformes de lancement de missiles ennemies, jusque loin à l’intérieur des terres.
  • Il servira principalement à protéger le sud des îles Kyushu, sur lesquelles Tokyo et Pékin se disputent la souveraineté. Récemment, le Japon a également annoncé la construction d’une nouvelle base militaire en mer de Chine orientale.

MB

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20