Les Français ont réduit leur consommation d’électricité de 10% : même EDF est « surpris »

La France est récemment entrée dans une zone de turbulences concernant son réseau électrique. Pourtant, ses habitants n’ont rien à se reprocher : ils consomment bien moins que l’an passé.

Pourquoi est-ce important ?

Si c'est surtout la hausse des prix qui inquiète en Belgique, chez nos voisins, le bouclier tarifaire mis en place par le gouvernement permet de mettre ce problème de côté. Les Français ont toutefois une autre crainte : les coupures d'électricité.

Dans l’actu : la consommation des Français baisse netteement.

  • D’après des chiffres divulgués aux Echos, il y a eu, en novembre, une baisse de la consommation de 10% chez les clients résidentiels et les entreprises d’EDF.
    • Cette baisse est calculée par rapport aux données de 2021 sur la même période.
    • Les chiffres sont retraités des effets liés aux variations de températures, précise le média français.

Le détail :

  • Marc Benayoun, directeur exécutif d’EDF, s’est dit « surpris » par l’ampleur de cette baisse de la consommation d’électricité des Français.
    • « Je pensais qu’avec une hausse de tarif limitée à 4 %, ce serait compliqué d’intéresser les clients à une démarche de sobriété mais les clients s’intéressent au sujet, ils sont mobilisés », a-t-il souligné.
  • Pour la semaine dernière, le gestionnaire du réseau RTE avait fait part d’une baisse de la consommation en France de l’ordre de 8,3% par rapport à la moyenne des années 2014-2019.
    • Une baisse un peu plus forte a été constatée chez les industriels, là où les secteurs résidentiel et tertiaire ont tout de même réduit leur consommation de 7%.

Et maintenant : sera-ce suffisant ?

  • Cette baisse de la consommation est bien sûr, en soi, une bonne nouvelle pour le système électrique français. Toutefois, cela risque de ne pas suffire à éviter des coupures cet hiver.
  • Ce vendredi, de nombreux analystes s’attendent à voir apparaître une alerte « orange » pour lundi prochain. Une menace causée par la chute des températures et par l’inévitable hausse de la consommation qui suivra.
    • Une alerte orange ne signifie pas que certaines régions seront nécessairement privées d’électricité mais que la situation est « tendue ». De quoi inciter les Français à faire un maximum d’économies.
    • Sauf catastrophe, au niveau orange, aucune coupure n’aura lieu.
  • Si le pire est évité lundi prochain, cela ne préjuge toutefois en rien de ce qu’il se passera dans les prochaines semaines et les prochains mois.
    • De nombreux facteurs seront à tenir à l’œil : températures, météo, production d’électricité du pays ou encore disponibilité des interconnexions électriques qui relient la France à l’étranger.
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20