Enfin ! On peut s’offrir une Harley électrique

Harley-Davidson travailledepuis plusieurs années au développement de la mobilitéélectrique. L’idée d’une moto électrique avait été lancée parl’entreprise, il y a 4 ans déjà, sous le nom de LiveWire. Etmaintenant, c’est chose faite. Les livraisons commenceront cetteautomne et la Harley-Davidson LiveWire aura un prix de départ de29.799 dollars (26.000 euros).

Lors du ConsumerElectronics Show de Las Vegas, Harley-Davidson a annoncé avoircommencé à prendre les premières précommandes de la LiveWire.

Défis

Outre la questiontechnique qui consiste à faire fonctionner les batteries sur lamoto, l’entreprise doit faire face à deux défis avant de commencerles livraisons. Dans un premier temps, elle doit convaincre les fansde Harley qu’une moto sans le célèbre moteur ronronnant est unemachine de croisière légitime. D’autre part, elle doit égalementconvaincre les nouveaux clients potentiels qu’ils n’ont pas besoind’arborer des tatouages, ni d’être vêtus d’une veste en cuire ornéed’un aigle pour rejoindre le club des Harley-Davidson.

Conception

Harley-Davidson a conçula LiveWire de manière à ce qu’elle ne se démarque pas des autresmotos. Tout comme Tesla l’a fait pour les voitures, Harley s’efforcede montrer aux bikers que les moteurs électriques sont susceptiblesde rendre la conduite plus amusante. La moto électriqued’Harley-Davidson passera de 0 à 100 km/h en moins de 3,5 secondes,avec 100% du couple moteur disponible instantanément. Avec unecharge, il sera possible de parcourir 110 km et la batterie pourraêtre rechargée rapidement via un connecteur CCS similaire à celuiutilisé par les voitures électriques. Les cellules au lithiumionique sont refroidies par des ailettes en aluminium moulé situéesdans un compartiment entre les genoux du conducteur. Le moteur et labatterie sont situés dans le bas du châssis, ce qui permet demaintenir le centre de gravité de la moto près de l’asphalte pourune meilleure manipulation et un meilleur contrôle. Cela permetégalement de faciliter l’équilibre de la moto à l’arrêt.

La LiveWire ne possèdepas d’embrayage, pas de changements de vitesse. Il suffit de tournerla clé et de partir. Tout comme une voiture électrique, le moteuragit comme un générateur lors du ralentissement pour un freinagerégénératif qui permet de recharger la batterie au lithium, ce quiest un atout dans les embouteillages en ville. Pas besoind’accélérer, de changer de vitesse et de freiner, tout seraautomatique. Pour freiner, il suffira de lâcher l’accélérateur.

La moto est livrée avecune série de fonctionnalités connectées ainsi qu’avec uneapplication. Vous pourrez vérifier votre charge à distance etrecevoir des alertes d’altération sur votre téléphone.

Afin de calmer les motardsqui estiment qu’un moteur bruyant est également un gage de sécurité,permettant d’avertir les autres conducteurs, Harley-Davidson a conçuune moto électrique qui n’est pas totalement silencieuse. Tout comme le SUV électrique de Jaguar, l’I-Pace, Harley a créé un nouveau sonqui permet de communiquer la vitesse au conducteur etvraisemblablement à son entourage. « Il s’agit d’un son quiaugmente en hauteur et en volume avec la vitesse », a indiquéla société dans un communiqué de presse.