Elon Musk répond à Elizabeth Warren: « Je vais payer plus d’impôts que n’importe quel Américain dans l’Histoire »

La guerre continue entre Elon Musk et Elizabeth Warren. L’homme le plus riche du monde n’a pas manqué de réagir aux critiques de la sénatrice, suite à sa nomination en tant que « Personnalité de l’année » par le Time, en déclarant qu’il « paierait plus d’impôts que n’importe quel Américain de l’histoire cette année ».

Le PDG de Tesla s’apprête à payer un montant d’impôt record cette année. Selon les calculs de Bloomberg, s’il exerce toutes ses options qui expirent l’année prochaine, Elon Musk devrait en effet faire un virement de plus de 10 milliards de dollars au fisc américain. Une somme non négligeable pour le commun des mortels, mais qui ne représente pourtant qu’une bouchée de pain pour la personne la plus riche du monde qui pèse près de 300 milliards de dollars.

On comprend donc mieux les accusations de la sénatrice. Elizabeth Warren a en effet demandé à ce que code fiscal soit modifié, « afin que la personnalité de l’année [Elon Musk] paie réellement des impôts et arrête de vivre aux crochets des autres ». En juin dernier, un rapport de ProPublica indiquait que l’homme payait des clopinettes en comparaison de sa richesse démesurée. Accusations qu’il a démenties.

Prouvant une fois de plus toute sa rhétorique twittoresque, Elon Musk a répondu à la sénatrice : « si vous ouvriez les yeux pendant 2 secondes, vous réaliseriez que je paierai plus d’impôts que n’importe quel Américain de l’histoire cette année ».

Il est vrai que la somme que le PDG de Tesla devra payer aux impôts est particulièrement élevée – bien que le montant exact des impôts personnels ne puisse être vérifié auprès du fisc américain. Il devrait se situer aux alentours de 10 milliards de dollars, ce qui en fait l’un des plus importants de l’histoire, comme le souligne Bloomberg.

300 milliards de dollars, vraiment ?

Il faut tout de même préciser que la personne la plus riche du monde ne croule pas sous les dollars. Elon Musk a décroché ce titre grâce au nombre important d’actions qu’il possède, notamment de ses sociétés. Il ne cache pas 300 milliards de dollars dans ses poches. Ce n’est évidemment pas pour ça qu’il est à la rue.

Cette année, il doit sa facture fiscale particulièrement salée aux 15 millions d’options qu’il a exercées. Or, cet exercice a entrainé des taxes liées aux transactions, c’est pourquoi il a vendu des millions d’actions Tesla, suite à un sondage sur Twitter.

On notera tout de même qu’Elon pourrait faire de belles économies grâce à son emménagement au Texas, État dans lequel l’impôt sur le revenu n’existe pas. De même que l’impôt sur les gains en capital pour les particuliers.

Self made man

Mais Elon Musk peut évidemment compter sur sa fan-base pour prendre son parti. « Il a généré de la richesse pour ce pays. Il a généré des recettes fiscales pour notre gouvernement. Il a augmenté les exportations américaines. Il a, à mon avis, fait progresser notre sécurité nationale. Il a créé des emplois et frappé des millionnaires », a ainsi publié le compte Whole Mars Catalog.

Ce à quoi il a répondu : « Je suis venu aux États-Unis sans argent et j’ai obtenu mon diplôme avec plus de 100 000 $ de dettes, malgré les bourses et le travail de 2 emplois pendant mes études ». L’homme est en effet né en Afrique du Sud.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20