Élections régionales en France: les principaux enseignements

À un an d’une élection présidentielle qui s’annonce plus indécise que jamais, les Français étaient appelés aux urnes dimanche pour le scrutin régional et départemental. Voici les enseignements du premier tour.

  • Avec une abstention record à 68%, ce qui signifie qu’à peine un peu plus de 3 Français sur 10 ont voté dimanche, les élections régionales et départementales n’ont pas passionné les foules. Plusieurs raisons peuvent l’expliquer: mécompréhension de ce niveau de pouvoir, une météo clémente au sortir du confinement, désintérêt pour la politique, etc. Lors du dernier scrutin, en 2015, le taux de participation était encore de 50%.
  • Le Rassemblement national (RN) fait moins bien que dans les sondages et qu’en 2015. Dans les Hauts-de-France, le président sortant de la région, Xavier Bertrand, a obtenu 43% des suffrages contre 24% pour le candidat du parti d’extrême-droite, Sébastien Chenu. Le Rassemblement national n’obtient, lui, que 24%. En en région PACA (Provence-Alpes-Côte d’Azur), le RN était donné largement gagnant, mais son candidat, Thierry Mariani, se retrouve talonné par le président sortant et tête de liste des Républicains, Renaud Muselier, à l’issue du premier tour.
  • En 2015, le parti d’extrême-droite était arrivé en tête dans six régions sur douze, après le premier tour. Aujourd’hui il ne peut plus espérer remporter que la seule région PACA.
  • La République en Marche (LREM) du président Emmanuel Macron est loin de réaliser des scores tonitruants (moins de 10% dans les Hauts-de-France, par exemple) ce qui semble confirmer le manque d’ancrage local de ce parti qui n’existait pas encore lors du dernier scrutin de 2015.
  • À droite, les présidents sortants Xavier Bertrand, Valérie Pécresse et Laurent Waucquiez ont déjà gagnée la course dans les Hauts-de-France, en Ile-de-France et en Auvergne-Rhône-Alpes.
  • À gauche, où l’on se dit également satisfait des résultats, Carole Delga (Occitanie) et Alain Rousset (Nouvelle-Aquitaine) devraient être reconduits à leur poste de président.
  • À l’échelle nationale, Les Républicains sont en tête avec 29% des voix, très loin devant le Rassemblement national (18,5%), le Parti socialiste (18%), Europe Écologie-Les Verts (12%), La République en marche (10%) et la France Insoumise (10%).
  • À moins d’un an de l’élection présidentielle, ces résultats régionaux représentent donc un revers pour les deux candidats promis au second tour en avril prochain par les sondages: Emmanuel Macron (La République en marche) et Marine Le Pen (Rassemblement national).

Pour aller plus loin:

Plus
My following

ABO-Group a un nouveau directeur financier

26/11/2021 17:00

(ABM FN) La société d'ingénierie ABO-Group a trouvé un nouveau directeur financier en la personne de Floris Pelgrims. C'est ce qu'a annoncé ABO-Group dans un communiqué de presse publié vendredi soir.

Floris Pelgrims prendra ses fonctions le premier janvier 2022 en tant que nouveau directeur financier et responsable de la conformité pour ABO-Group Environment. Il était dernièrement directeur financier chez BESIX Stay.

Lire plus...
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20