Efficacité, quantité, caillots sanguins: tout savoir sur le vaccin de Johnson&Johnson qui débarque en Europe ce lundi

Janssen Johnson coronavaccin
Isopix

C’est le jour-j. Le vaccin de Johnson&Johnson arrive ce lundi en Europe et en Belgique. Vu comme le sauveur, suite aux nombreux retards de livraison du vaccin d’AstraZeneca, le vaccin imaginé en Belgique a néanmoins connu une semaine difficile. Récapitulatif.

36.000 doses du vaccin de J&J sont livrées cette semaine en Belgique. La semaine prochaine, il y en aura 62.400 supplémentaires. Le tout devrait aller crescendo jusque mai, où les livraisons seront à pleine capacité. Il s’agit du 4e vaccin agréé en Europe et en Belgique. Rappelons que la Belgique a commandé en tout 5,5 millions de doses du vaccin de J&J et devrait en recevoir 1,4 million de 2e trimestre. À l’échelle européenne, 50 millions de doses sont attendues.

Commençons par les points positifs:

  • Le vaccin serait efficace à 85% contre les formes sévères du Covid-19. Son efficacité n’est que de 66% après la première dose contre les formes modérées à sévères. On est donc quand même loin des performances de Pfizer et Moderna, qui sont un peu les Rolls Royce des vaccins. Mais rappelons que leur efficacité de plus de 90% a été démontrée quand les variants n’existaient pas encore. En outre, la question de n’administrer qu’une seule dose doit être vérifiée, ce qui donnerait un sacré avantage au vaccin de J&J. Certains scientifiques en doutent encore.
  • Le vaccin de J&J fonctionne comme celui d’AstraZeneca. Il s’agit d’un vaccin à ‘vecteur viral’. C’est-à-dire qu’il utilise un autre virus peu virulent pour entrer dans le corps en y ajoutant les instructions génétiques du Covid-19. Comme le vaccin d’AstraZeneca, il peut être conservé dans un réfrigérateur.
  • Il a montré une certaine efficacité contre les variants brésilien, sud-africain et britannique, mais des études complémentaires doivent encore le confirmer.

Les points à surveiller:

  • Plusieurs cas de formation de caillots sanguins ont été révélés aux États-Unis, ce qui a mené à la mort d’une personne sur 4,5 millions de doses administrées. L’Agence européenne des médicaments (EMA) a indiqué vendredi qu’elle étudiera un éventuel effet de causalité. Comme pour le vaccin d’AstraZeneca, les autorités sanitaires des différents États membres pourraient décider de limiter/conseiller le vaccin de J&J pour un certain groupe d’âge.
  • Nous ne sommes pas non plus à l’abri d’éventuels retards de livraison. Ils ont déjà eu lieu aux États-Unis.

1,7 million de doses sont attendues en Belgique pour ce mois d’avril tous vaccins confondus. 1,8 million de personnes ont déjà bénéficié d’au moins une dose. Notre pays refait petit à petit son retard et se situe à la 12e place européenne.

Pour aller plus loin: