Cas de thrombose et effets secondaires: il y a bien une différence entre les vaccins d’AstraZeneca et de Pfizer

AP Photo/Frank Augstein//Isopix

Le gouvernement britannique a actualisé ses données dans un rapport hebdomadaire. La différence entre les deux vaccins sur les cas de thrombose et les effets secondaires est notable, même si la balance bénéfice/risque pour les deux vaccins reste ‘largement favorable’ selon l’agence de santé britannique. Rappelons que la campagne de vaccination a débuté avec près d’un mois d’avance au Royaume-Uni par rapport à l’Union européenne, et qu’elle est beaucoup plus efficace.

Caillots sanguins

Le mois dernier, plusieurs dizaines de cas de thromboses ont été recensés en Europe, ce qui a créé un certain mouvement de panique. De nombreux pays ont fait interdire provisoirement le vaccin d’AstraZeneca. En analysant les données, plusieurs pays se sont rendu compte que la formation de caillots sanguins/thromboses se produisait chez les patients plus jeunes. C’est pourquoi plusieurs pays, et non des moindres, comme l’Allemagne (moins de 60 ans) et la France (moins de 50 ans) ont interdit le vaccin pour cette tranche d’âge. Les Pays-Bas (moins de 60 ans) ont pris la même décision ce vendredi et les États-Unis envisagent même de se passer tout court du vaccin, même si ce n’est pas nécessairement pour cette raison.

L’EMA a bel et bien confirmé un risque ‘très rare’ de problème de coagulation sanguine en moyenne 8,5 jours après la vaccination et étudie en ce moment le lien entre ces cas et le vaccin. Mais pour l’Agence européenne des médicaments, la balance risque/avantage est encore largement favorable.

Que nous disent les données britanniques? Sur 18,1 millions de doses AstraZeneca administrées, le gouvernement britannique rapporte 22 cas de thrombose des sinus veineux cérébraux et 8 cas de caillots sanguins rares (coagulation intravasculaire disséminée). C’est évidemment très peu, mais le gouvernement note qu’aucun cas de ce genre n’a été diagnostiqué avec le vaccin de Pfizer.

Effets secondaires

Au niveau des effets secondaires (maux de tête, frissons, fatigue, nausées, fièvre, étourdissements, faiblesse, douleurs musculaires et rythme cardiaque rapide), il y a environ 3 à 6 cas rapportés pour 1.000 doses administrées au 21 mars 2021.

Mais il existe là encore une différence entre les 2 vaccins. 40.883 cas d’effets secondaires pour 10,8 millions de doses administrées pour Pfizer (3,7) contre 99.817 cas pour 15,8 millions de doses d’AstraZeneca (6,3). C’est près du double.

Conclusions

Mais pour les autorités britanniques, ces données sur les effets secondaires concordent avec les essais cliniques et ‘ne sont pas inhabituels par rapport à d’autres types de vaccins couramment utilisés’. Le rapport conclut que ‘sur base de l’expérience actuelle, les avantages des deux vaccins sur la prévention du Covid-19 et ses complications graves l’emportent largement sur tous les effets secondaires connus’.

Pour en savoir plus: