Cette tendance du marché laisse présager un été difficile pour les investisseurs

La plupart des indices boursiers sont dans le vert à deux chiffres depuis le début de l’année. L’avenir semble prometteur pour les investisseurs. Pourtant, Lindsey Bell, cheffe de la stratégie d’investissement de la plateforme de négociation Ally Invest, met en garde contre la faiblesse des performances du marché boursier pendant l’été.

Pourquoi est-ce important ?

"Sell in May and go away, but remember to come back in September", voilà un diction boursier bien connu. Cela s'explique par le fait que les marchés boursiers enregistrent généralement de moins bonnes performances pendant les mois d'été que pendant le reste de l'année. La déclaration de Bell semble le confirmer.

Depuis le début de l’année 2020, le S&P500 est en hausse de plus de 16%. Le Nasdaq et le Dow Jones ont progressé de 14% depuis le premier jour de bourse de l’année. Dans notre région aussi, les bourses ont connu un bon premier semestre. Le Bel20 a augmenté de 12% et l’Eurostoxx50 a gagné 14%.

Un troisième trimestre décevant

Si les marchés boursiers peuvent maintenir ce rythme, l’avenir semble prometteur pour les investisseurs. Bell prévient qu’il y a de fortes chances que le troisième trimestre soit décevant. Selon elle, ce trimestre est généralement la période la plus faible de l’année, avec une augmentation moyenne de 0,7% depuis 1950.

Dans une interview accordée à CNBC, elle a déclaré que les investisseurs ne devaient pas trop s’inquiéter. « Le quatrième trimestre est celui où l’on voit généralement le rebond », a-t-elle assuré.

Selon Mme Bell, la politique monétaire de la Réserve fédérale pourrait avoir le plus grand impact sur les marchés boursiers à court terme. « Les investisseurs sont méfiants. Ils sont devenus un peu nerveux sur cette question en général », a-t-elle déclaré. « Ce que nous avons vu, c’est que la hausse des taux d’intérêt par la Fed a contribué à un pic du marché boursier sur plusieurs périodes de temps. »

Resserrement de la politique monétaire

« Le pic du marché boursier ne se produit généralement pas lorsque la Fed commence son resserrement des taux d’intérêt », a déclaré Bell. « Il ne faut pas trop s’inquiéter du fait que la Fed va bientôt freiner. Nous devrions probablement nous attendre à un certain resserrement de la politique l’année prochaine ou l’année suivante. »

Après la dernière réunion sur les taux d’intérêt, Jerome Powell, le président de la Fed, a déclaré qu’une première hausse des taux sera pour 2023. Certains responsables de la Fed, dont James Bullard, n’excluent pas la possibilité que ce soit dès 2022.

Pour aller plus loin:

Plus
My following

ABE : les banques européennes en meilleure forme

03/12/2021 18:03

(ABM FN) Les plus grandes banques européennes ont vu leur solvabilité, leur rentabilité et leurs liquidités augmenter. C'est ce qu'a révélé vendredi le dernier exercice de transparence de l'autorité bancaire européenne EBA.

À la fin du deuxième trimestre, le ratio CET 1 des 120 banques participantes s'élevait à 15,8 pour cent. C'est 0,8 point de pourcentage de plus qu'à la mi-2020. A pleine charge, le ratio est passé de 14,7 à 15,5 pour cent.

Lire plus...
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20