Cette start-up veut offrir la vie éternelle aux milliardaires grâce à une technologie de rajeunissement

Altos Labs, une start-up de la Silicon Valley, veut rajeunir les gens et, à terme, leur donner la vie éternelle. L’un des bailleurs de fonds de la société serait Jeff Bezos.

En octobre dernier, un groupe de scientifiques des collines de Los Altos, près de la ville californienne de Palo Alto, aurait fait une proposition commerciale au milliardaire russe Yuri Milner pour créer une nouvelle entreprise de technologie de la santé. M. Milner, qui a amassé sa fortune grâce à Facebook et au site russe Mail.ru, est connu pour son intérêt et ses investissements dans le domaine scientifique, notamment pour des projets révolutionnaires en physique et en biologie.

Cette rencontre a débouché sur la création d’Altos Labs, une start-up ambitieuse qui se concentrera sur le développement de technologies permettant de rajeunir les personnes. Altos travaillera sur une technologie biologique qui tentera de rajeunir les cellules des animaux, et éventuellement des humains. Cela pourrait prolonger considérablement la durée de vie des humains.

Bezos comme investisseur

L’entreprise s’est entre-temps établie aux États-Unis et au Royaume-Uni, mais elle va également créer des bureaux et des laboratoires au Japon. Altos s’emploie actuellement à attirer des scientifiques dans toutes sortes d’universités en leur offrant des salaires généreux et en leur promettant que les ressources pour la recherche sur le processus de vieillissement des cellules seront presque illimitées.

Cela pourrait être le cas s’il est vrai que Jeff Bezos, la personne la plus riche du monde et ancien PDG d’Amazon, est impliqué comme l’un des principaux bailleurs de fonds d’Altos. Ce serait effectivement le cas selon des initiés, rapporte Technology Review.

L’invention d’un « élixir de vie »

Altos a déjà réuni une équipe impressionnante. Le biologiste espagnol Juan Carlos Izpisúa Belmonte, par exemple, aurait été recruté. L’homme avait précédemment prédit qu’il serait possible de prolonger la durée de vie des humains de 50 ans et avait également mélangé les embryons d’humains et de singes.

Le chercheur germano-américain Steve Horvath, qui étudie l’horloge biologique qui se cache derrière le vieillissement des personnes, est un autre érudit bien connu à rejoindre Altos.

En 2016, le laboratoire d’Izpisúa Belmonte a utilisé les facteurs de Yamanaka pour retarder le vieillissement chez des souris vivantes. Cette percée pourrait un jour conduire à l’invention d’un véritable « élixir de vie », un trésor que les plus riches et les plus puissants du monde recherchent depuis des milliers d’années.

Malgré le succès de l’expérience avec les souris, les résultats ne sont pas tous aussi encourageants. Certaines des souris ont développé des tumeurs embryonnaires appelées tératomes. « Bien qu’il reste de nombreux défis à relever, cette recherche présente également un énorme potentiel », a déclaré M. Yamanaka dans un courriel confirmant son poste chez Altos.

À lire aussi:

Plus
Lire plus...
Marchés