Ces communes bénéficieront de la fibre optique d’ici la fin 2022, les zones rurales de la 5G

Le déploiement de la fibre optique va être accéléré en Wallonie, ont annoncé mercredi Proximus et Unifiber, co-entreprise créée par Proximus et Eurofiber. Quinze nouvelles communes devraient en bénéficier d’ici fin 2022. L’ambition de l’opérateur est d’avoir 4,2 millions de foyers et d’entreprises connectées à cette technologie à travers le pays d’ici 2028, dont 500.000 par le biais d’Unifiber, pour un investissement global de 5 milliards d’euros.

Après Charleroi, Liège, Namur et Mons, où plus de 100.000 foyers sont dorénavant connectés à la fibre, Proximus a entamé son déploiement à La Louvière, Chapelle-lez-Herlaimont, Seraing et Soignies. Suivront Boussu, Colfontaine, Frameries, Ath, Nivelles, Braine-le-Comte et Tubize. L’opérateur se concentrera sur des zones à forte densité de population.

Pour sa part, Unifiber prendra à son compte des zones moins densément peuplées et va implanter la fibre à Jodoigne, Huy, La Hulpe et Jemeppe-Sur-Sambre. Ces communes s’ajouteront donc d’ici fin 2022 à Waterloo, Morlanwelz et Saint-Ghislain, où la nouvelle technologie a déjà été déployée par la co-entreprise, créée en juillet dernier.

Haut débit

« Après avoir progressivement accéléré notre rythme de déploiement ces dernières années, nous faisons maintenant un véritable bond en avant pour aller encore plus vite et élargir encore notre couverture », a expliqué mercredi Guillaume Boutin, CEO de Proximus. « C’est au tour de la Wallonie de prendre le virage de la fibre. Dans les prochains mois, de plus en plus de Wallons pourront découvrir par eux-mêmes cette expérience ultime du haut débit pour surfer, regarder du contenu en streaming, jouer et travailler à la vitesse de la lumière. »

« Notre réseau fibre est également un réseau ouvert sur lequel tous les autres opérateurs sont les bienvenus pour offrir des services à leurs clients et ils sont déjà au nombre de 34 », a-t-il ajouté. « On a envie que tous les autres opérateurs nous rejoignent », a-t-il répondu, évoquant notamment ses rivaux Telenet et Orange. « On était un peu protecteurs pour notre réseau de cuivre mais notre façon de penser a changé. »

Et le patron de l’opérateur d’insister sur l’importance des travaux, « sur un investissement qu’on fait tous les 100 ans » et sur une infrastructure « qu’on construit pour les 80 prochaines années ».

« L’accueil réservé par les communes est très positif », a encore souligné Nico Neymaere, CEO de Unifiber. « C’est un partenariat gagnant-gagnant que nous leur proposons. Le déploiement de la fibre est entièrement gratuit et donnera accès aux habitants à un internet ultra rapide en passant par l’opérateur de leur choix. »

La co-entreprise investira 800 millions d’euros sur dix ans pour connecter les 500.000 foyers dont elle a la charge.

100% du territoire à Bruxelles d’ici 2025

En Belgique, à la fin du premier semestre 2021, 621.000 foyers et entreprises -équitablement répartis sur le territoires, affirme Proximus- disposaient déjà de la fibre optique. Sur l’ensemble de 2021, il y aura eu 350.000 nouveaux raccordements à cette technologie.

D’ici 2028, l’objectif est d’en fournir 4,2 millions, dont 500.000 via Unifiber. Ce déploiement représente un investissement de 5 milliards d’euros.

L’ambition de Proximus est d’avoir à terme 100% de couverture à travers le pays, comme c’est aujourd’hui le cas pour son réseau fixe en cuivre, avec donc ce « point de passage » de 70% couverture en 2028. A Bruxelles, les 100% devraient déjà être atteints en 2025, a rappelé l’opérateur mercredi.

« On ne peut pas aller plus vite! », a insisté Guillaume Boutin mercredi. « Avoir 10% des foyers belges couverts chaque année, cela n’a jamais été atteint en Europe! »

5G pour les zones rurales

Pour y parvenir, l’entreprise déploiera ses solutions elle-même dans les zones les plus denses, mais aussi via des partenariats publics et/ou privés, comme avec Unifiber, pour les zones plus reculées. Ou encore par le biais de projets innovants comme ce projet-pilote à Namur où sont utilisés des poteaux électriques d’Ores.

En parallèle, de nouveaux modes de connexion comme la 5G sont testés pour raccorder les zones plus rurales, de manière également à réduire la fracture numérique. Plusieurs zones tests pour cette autre technologie devraient d’ailleurs être déployées dès le début 2022, a fait savoir le ministre wallon de l’Economie Willy Borsus. Cela se fera en totale transparence pour les citoyens, avec un monitoring environnemental et en termes de santé publique, a-t-il précisé.

A l’échelle wallonne, ce sont 1.250 emplois qui devraient être créés dans les sept années à venir en raison du déploiement de la fibre. En ce sens, Proximus et Unifiber collaborent notamment avec le Forem et l’IFAPME pour le recrutement et la mise en place de formations dédiées. La pénurie de main-d’oeuvre qualifiée est en effet une problématique de plus en plus importante. Mais Proximus assure avoir sécurisé une capacité de déploiement pour les prochaines années.

« La fibre optique fait partie des infrastructures indispensables dont une région doit se doter pour connaître un haut niveau de développement », a souligné mercredi le ministre-président wallon, Elio Di Rupo (PS). « La transition numérique et technologique est un tournant que l’on ne peut pas se permettre de rater. La Wallonie est bien décidée à réussir la sienne et cette transition digitale est un élément essentiel du plan de relance wallon. »

Plus
My following
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20