Les marchés:
Markten inladen...

DIMANCHE 07 JUIN

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Certaines habitudes ne changent pas: la Corée du Nord a testé deux nouveaux missiles

Logo Business AM
Politique

30/03/2020 | Kathy De Schrijver | 3 min de lecture

Le chef d'Etat nord-coréen, Kim Jung-Un, supervisant les tests de missiles. (Korea News Service)

Coronavirus ou pas, la Corée du Nord a bien l’intention de continuer à tester son arsenal militaire. Deux missiles ont été tirés hier depuis la côte est dans la mer du Japon. Un test qualifié comme ‘inapproprié’ par les Sud-Coréens.

On n’arrête plus la Corée du Nord dans ses tests sur son armement militaire. Hier, le pays a lancé deux missiles balistiques à courte portée, selon les autorités sud-coréennes. Ce sont déjà les quatrièmes tests de missiles effectués ce mois-ci. Ils ont atterri dans la mer du Japon et n’ont pas atteint les territoires maritimes japonais.

Les chefs d’État major sud-coréen ont déclaré que ces tests étaient ‘très inappropriés’ en pleine crise mondiale du coronavirus. Ils demandent donc un arrêt immédiat.

La Corée du Nord s’est pourtant bien lancée sur une batterie de tests pour son armée. Quand les autorités ne vérifient pas les nouvelles armes, ce sont les militaires qui s’entraînent. Le pays n’avait plus organisé autant de tests depuis 2016 et 2017, deux années très prolifiques pour le programme de missiles nord-coréen.

La surprise de Kim Jong-un

Actuellement, seules des armes balistiques de courte portée ont été testées. Mais le chef d’État de la Corée du Nord, Kim Jong-un, a d’ores et déjà annoncé qu’une nouvelle arme ‘stratégique’ serait dévoilée cette année. Les experts pensent à un nouveau missile à longue portée ou à un sous-marin capable de lancer les missiles actuellement testés.

Le coronavirus ne semble n’avoir aucun effet sur le programme militaire du pays. Le pays n’a d’ailleurs annoncé aucun cas. Mais il est désormais impossible de franchir les frontières et la quarantaine a été imposée dans tout le pays.

Lire aussi:

Source: The Guardian


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | Stocks