Les marchés:
Markten inladen...

MARDI 07 JUIL

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Bras de fer entre la Commission et les syndicats de Lufthansa autour de l’aide allemande

Logo Business AM
Business

29/05/2020 | Baptiste Lambert | 3 min de lecture

Isopix

Dix syndicats du groupe Lufthansa appellent, dans une lettre ouverte, la Commission européenne à approuver immédiatement et sans conditions le plan de soutien allemand de 9 milliards d’euros pour la compagnie aérienne. En Belgique, cette demande est appuyée par la Belgian Cockpit Association (BeCA), l’organisation professionnelle représentant les pilotes de ligne.

L’État allemand et Lufthansa ont conclu un accord pour le sauvetage de la compagnie mais la Commission européenne y associe des conditions. Elle demande notamment que Lufthansa cède des créneaux horaires dans les aéroports de Francfort et de Munich.

La commissaire européenne à la Concurrence Margrethe Vestager a défendu cette exigence, vendredi: la Commission veut éviter que cet accord ne fausse la concurrence.

Mais les syndicats du groupe Lufthansa sont en désaccord avec la position européenne. « Ni les employés du groupe, ni les citoyens européens ne comprendraient que des dizaines de milliers d’emplois soient perdus, non pas à cause du Covid-19 mais des conditions imposées par la Commission européenne », écrivent-ils.

Dumping social

Les syndicats soulignent également que les créneaux horaires auxquels Lufthansa devrait renoncer peuvent tomber entre les mains de compagnies aériennes à bas prix, « qui disposent d’importantes réserves financières parce qu’elles ont ignoré les droits des travailleurs pendant des années ».

« Vous, Mme von der Leyen (présidente de la Commission, ndlr) et Mme Vestager, serez responsables d’encore plus de dumping social, de faux travail indépendant et d’une forte détérioration des normes du travail », ajoutent-ils dans leur lettre ouverte.

Vendredi, la Fédération européenne des travailleurs des transports (FET) et l’Association européenne des pilotes (ECA) ont envoyé une lettre similaire à Margrethe Vestager. Elles estiment également que certains concurrents « ne devraient pas être récompensés par des créneaux horaires supplémentaires pour leurs pratiques néfastes ».

Les organisations demandent à la Commission européenne de réexaminer ses demandes de conditions à l’aide d’État allemande.

Le résultat des négociations est également important pour Brussels Airlines, filiale de Lufthansa. En Belgique, des discussions sont également en cours au sujet d’une aide d’État.

Source: Belga


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | Stocks

Logo Business AM

Business AM | Les + vus

Logo Business AM

Business AM | Dit, c’est dit !