La France était le pays le plus attractif d’Europe en 2019

EPA

Pourquoi tant de pessimisme ? Contrairement aux idées reçues, la France était le pays le plus attractif d’Europe en termes d’investissements étrangers. C’est ce que vient confirmer le Baromètre EY.

En 2019, la France figurait devant le Royaume-Uni et l’Allemagne, ses éternels concurrents en Europe. Pas moins de 1.197 projets d’investissements étrangers s’y sont lancés, soit une hausse de 18% par rapport à 2018.

La France prenait aussi la première place en termes de production et de Recherches et Développements.

La crise

  • Mais tout ça, c’était avant la crise. De manière moins optimiste, 66 % des dirigeants envisageaient une réduction mineure ou substantielle de leurs projets en 2020 et 15% un report à 2021. Aucun ne déclarait toutefois d’annulation pure et simple… ni d’augmentation.
  • Mais 65 % environ des investissements annoncés en 2019 seraient maintenus car ils s’inscrivent dans le long terme. 

Lire aussi : Les mesures anti-crise du coronavirus ont déjà coûté 450 milliards à la France

Relocalisation ?

  • 80% d’entre eux comptent sur un plan de relance ambitieux qui déterminera leur choix dans la localisation de leurs investissement futurs.
  • Vers une relocalisation massive de la production ? Les chefs d’entreprises se montrent plus prudents. 83% d’entre eux estiment plutôt une tendance au « nearshoring » aux frontières de l’Europe et au Maghreb.

Priorités futures

  • Automatisation et digitalisation des process industriels, des back-offices et de la relation client : 82% des dirigeants.
  • Priorité aux nouvelles exigences environnementales et sociétales : 57%.
  • Reconfiguration des échanges mondiaux et de la supply chain (logistique) : 56%

Lire aussi : Les 10 employeurs les plus attractifs de Belgique