BMW surprend la concurrence et lance la production d’une voiture à hydrogène pour les particuliers

Le constructeur automobile allemand a commencé la production de piles à combustible pour son modèle iX5 Hydrogen, alimenté à l’hydrogène, dans son usine de Munich. Le constructeur fait ainsi un pas de plus vers un carburant alternatif plus respectueux du climat.

Les concurrents allemands de BMW ont pourtant tous cessé leurs activités avec l’hydrogène. Ils ont de sérieux doutes quant à la viabilité économique de cette technologie sur le marché des voitures pour particuliers.

Avantages

« L’hydrogène deviendra plus pertinent en raison d’un certain nombre d’avantages importants dans la mobilité individuelle », a toutefois souligné Oliver Zipse, directeur général de BMW, lors du lancement de la production des piles à combustible.

« BMW considère l’hydrogène comme une technologie idéale pour entrer sur le marché des voitures alimentées uniquement par des batteries électriques. » Des concurrents tels que Mercedes et Audi ont également étudié le potentiel de cette technologie, mais ont finalement décidé de se concentrer sur le développement de voitures alimentées par des batteries électriques.

M. Zipse a déclaré que l’hydrogène pourrait être une option respectueuse du climat pour les consommateurs qui ont des difficultés à entrer sur le marché des voitures électriques. Ces problèmes sont principalement dus au manque d’accès aux infrastructures de recharge.

Des goulets d’étranglement importants apparaîtraient notamment dans les régions rurales. « Dans ces régions, vous devrez peut-être parcourir de longues distances pour trouver une infrastructure de recharge », a souligné M. Zipse. Il pense qu’à terme, entre 20 et 30 % des conducteurs pourraient opter pour l’hydrogène.

BMW

Selon M. Zipse, les piles à combustible pourraient également aider les constructeurs automobiles à réduire leur dépendance vis-à-vis de certaines matières premières, comme le lithium et le cobalt. Le système de production des cellules de batterie à base d’hydrogène utilise principalement de l’aluminium, de l’acier et du platine. Ce sont des métaux qui peuvent être recyclés plus facilement.

Production de masse

D’ici la fin de l’année, BMW prévoit de produire jusqu’à cent exemplaires de sa nouvelle iX5 Hydrogen. Ces voitures seront utilisées dans un certain nombre de tests. Toutefois, le constructeur allemand envisagerait de lancer la production en série avant la fin de la décennie.

Le constructeur japonais Toyota Motor fournira les piles à combustible, tandis que BMW développera un certain nombre d’autres composants, tels que les compresseurs. La production des systèmes complets aura lieu en Bavière.

BMW souhaite livrer un certain nombre de modèles iX5 Hydrogen à un groupe de partenaires sélectionnés en Europe, aux États-Unis et en Asie dès la fin de cette année. Les essais sur le terrain, qui dureraient jusqu’à deux ans, devraient permettre au constructeur de se faire une idée de l’utilisation quotidienne des voitures.

M. Zipse a également prévenu que l’infrastructure de recharge des véhicules électriques sera insuffisante dans de nombreux pays au cours de la seconde moitié de cette décennie, ce qui rendra les voitures à hydrogène importantes pour atteindre les objectifs climatiques, selon le directeur général de BMW.

BL

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20