Les robots de livraison vont envahir les trottoirs

Les robots de livraison qui livrent les commandes sont encore des exceptions dans les rues aujourd’hui. Mais de plus en plus de grandes entreprises de transport présentent des projets allant dans ce sens. Parmi elles, FedEx, Amazon, Starship Technologies et d’autres.

Une étude de KPMG montre que d’ici 20 ans, ces petits robots de livraison seront plus nombreux dans nos rues que le nombre de taxis. Cela pourrait réduire considérablement les embouteillages. Mais à leur tour, ils pourraient causer des problèmes sur les trottoirs.

Le coût du robot de livraison représente une fraction de celle d’un fourgon

La croissance du commerce électronique et la livraison rapide de marchandises, quelle que soit leur taille, ont rendu la situation du trafic encore plus pénible dans les grandes villes. Le remplacement des fourgonnettes, camions et autres véhicules par de petits robots de livraison serait également beaucoup moins cher que les véhicules traditionnels avec chauffeur. Le coût d’un tel robot de livraison revient à quelques centimes par kilomètre, selon des calculs de KPMG.

Une autre étude, menée par le cabinet de conseil McKinsey, a révélé que 20 à 25 % des personnes opteraient pour une livraison des produits achetés le jour de la commande. Aujourd’hui, seulement 1 % le font. Rien qu’aux Etats-Unis, KPMG estime qu’il faudra à 300 000 à 1 million de robots de livraison pour cela. C’est un nombre équivalent à celui des taxis et des autobus qui circulent aujourd’hui sur les routes américaines.

Les essais avec le ‘FedEx SameDay Bot’ commencent cet été

FedEx débutera des essais dès cet été avec ces robots de livraison autonomes dans 3 villes américaines, dont Memphis. Plusieurs détaillants ont déjà promis d’utiliser les robots. Parmi eux : Pizza Hut et les chaînes de supermarchés Target, Walgreens et Walmart.

Le « FedEx SameDay Bot » est alimenté par une batterie et a été conçu par FedEx en collaboration avec DEKA Development & Research Corp., la société à l’origine du Segway. Le « FedEx SameDay Bot » peut également monter des escaliers et est adapté à la conduite sur des routes en mauvais état. Il est équipé de divers capteurs et caméras, lui conférant une vue à 360 degrés de l’environnement à tout moment.

Peu d’enthousiasme chez les urbanistes

Les spécialistes de la circulation ne sont pas enthousiastes. Ils évoquent les nombreux vélos, cyclomoteurs et maintenant de plus en plus de patinettes électriques sur nos routes. À moins que ces robots de livraison ne soient très agiles, ils risquent de causer encore plus de nuisances au trafic.

Cependant, la percée de ces robots semble inévitable : un moyen de transport rapide, bon marché, facile et, espérons-le, fiable pour les commandes de tous les jours. Plus efficace et plus écologique que d’envoyer un camion livrer une paire de chaussures 10 km plus loin.