Stoppez les touristes ! Barcelone interdit le segway

A Barcelone, nombreuses sont les agences qui proposent des tours en segway pour les touristes. Cependant, ce type de véhicule comme tout autre type d’engins mobilité personnelle constitue une nuisance supplémentaire dans les quartiers de la ville où la patience de la population locale est déjà mise à l’épreuve par l’affluence de touristes.

Dès lors, la mairie de Barcelone a décidé d’appliquer une nouvelle réglementation afin de mettre de l’ordre dans la circulation des zones touristiques. Le segway et les autres véhicules connexes sont maintenant interdits sur le front de mer, entre Vila Olimpica et l’Hôtel Vela. Pour toute infraction à cette règle, une amende de 90 euros sera appliquée. Pour les récidivistes, l’amende pourra atteindre jusqu’à 1.000 euros.

Barcelone tente de cette manière de contrôler et de réduire les nuisances engendrées par le tourisme. Les activités de la plateforme de locations Airbnb sont également surveillées. En effet, les services d’Airbnb et d’entreprises similaires sont souvent utilisés par la jeunesse pour l’organisation de fêtes à Barcelone, ce qui crée des nuisances pour la population sans apporter aucun avantage à l’économie locale.

Équilibre

L’interdiction de l’utilisation du segway résulte des efforts des autorités de la ville afin de créer un équilibre entre les intérêts touristiques et la qualité de vie des citadins, explique Clara Blanchar, rédactrice en chef du journal El Páis.

Le Segway est en effet problématique en raison du bruit monotone qu’il génère, de sa vitesse et du fait qu’il encombre la circulation d’autres usagers de la route.

Barcelone n’est pas la seule à limiter l’usage du segway. Ainsi, en France, le Segway est interdit de circulation sur la piste cyclable de la forêt domaniale du Verdon.