Après six nouveaux cas de coronavirus, Wuhan va dépister ses 11 millions d’habitants

EPA-EFE/ROMAN PILIPEY

Wuhan a ordonné aux autorités de tester l’ensemble de sa population après avoir signalé de nouvelles infections pour la première fois depuis la levée de son confinement il y a plus d’un mois.

À Wuhan, on ne plaisante pas avec le coronavirus. La ville où a débuté la pandémie prend des mesures fortes face à la réapparition timide du virus ces derniers jours. Il faut absolument éviter une seconde vague de Covid-19 dévastatrice.

Tous les districts de la ville ont donc reçu l’ordre de soumettre un plan pour effectuer des tests sur toutes les personnes relevant de leur compétence dans un délai de 10 jours. C’est ce qu’indique un document du département anti-virus de Wuhan cité dans des rapports des médias d’État chinois. Ces plans devraient donner la priorité aux tests des groupes vulnérables et des zones comme les complexes résidentiels, indique le média Bloomberg.

Ces mesures draconiennes interviennent alors que six cas de transmission locale ont été signalés les 10 et 11 mai. Le virus s’est manifesté chez des personnes déjà en quarantaine et classées comme asymptomatiques avant d’être testées positives. Ils proviennent tous du même complexe résidentiel de Wuhan et sont les premières nouvelles infections depuis le déconfinement, qui a démarré le 8 avril.

Sur le total de la Chine, 14 et 17 cas ont été recensés samedi et dimanche. Comparé au début du confinement, où plus de 3.000 cas étaient annoncés chaque jour, ce n’est certes pas grand-chose. Mais ces nouveaux cas positifs ne sont pas importés de l’étranger. C’est bien là le problème, il s’agit de personnes qui ont été contaminées dans le pays. De quoi faire peser la menace d’une deuxième vague.

‘Sept provinces ont signalé de nouvelles infections au cours des 14 derniers jours, et les cas groupés continuent d’augmenter’, a déclaré lundi Mi Feng, porte-parole de la Commission nationale de la santé. La Chine n’a toutefois signalé qu’un seul cas confirmé ce mardi, et aucune nouvelle infection à Wuhan.

Lire aussi: