Après les embouteillages au canal de Suez, c’est dans les ports que les bateaux vont faire la file

Le port de Rotterdam est l’un des plus grands d’Europe. (Photo : Robin Utrecht/Sipa USA – Isopix)

Le port de Rotterdam aux Pays-Bas va voir son activité augmenter dans les jours à venir avec l’arrivée des navires qui ont été bloqués au canal de Suez la semaine passée. L’importante voie maritime en Egypte avait été obstruée plusieurs jours par le porte-conteneurs ‘Ever Given’, qui avait lui-même pour destination le port néerlandais.

De nombreux autres porte-conteneurs qui ont dû patienter derrière l’Ever Given se dirigent aussi vers Rotterdam. Comme ces navires retardés arriveront plus ou moins au même moment dans la zone portuaire, certains craignent des retards supplémentaires et une gestion chaotique des déchargements.

Le port de Rotterdam n’anticipe toutefois pas de problèmes majeurs. L’infrastructure voit défiler chaque jour environ 80 navires. Mercredi et jeudi, le trafic pourrait augmenter de plus de 10%. Un porte-parole ajoute que ce genre de situation n’est pas rare, par exemple après de fortes intempéries. Mais l’acheminement de marchandises pourraient être retardés à Rotterdam et ailleurs.

422 bateaux bloqués

Le trafic sur le canal, qui assure plus de 10% du commerce mondial, avait repris lundi passé après que l’Ever Given, d’une capacité de 200.000 tonnes, a été renfloué avec l’aide d’experts internationaux.

Battant pavillon panaméen et exploité par l’armateur taïwanais Evergreen Marine Corporation, le navire d’une longueur équivalente à quatre terrains de football a été remis à flot le 29 mars.

Au total, 422 navires, chargés de 26 millions de tonnes de marchandises, a indiqué l’Autorité du Canal de Suez , ont été bloqués au nord et au sud de l’isthme, formant de gigantesques embouteillages de navires.

La valeur totale des cargaisons bloquées (pétrole, bétail etc.) ou devant emprunter une autre route a différé selon les estimations, oscillant entre 3 et plus de 9 milliards de dollars.

En savoir plus: