Apple veut séduire les professionnels avec deux nouvelles puces ultrapuissantes; les M1 Pro et M1 Max

La firme de Cupertino a levé le voile sur, non pas une nouvelle, mais deux nouvelles puces ; la M1 Pro et la M1 Max. Avec ses deux nouveaux processeurs made in Apple, l’entreprise américaine lance un signal très clair : elle veut séduire les professionnels.

En juin dernier, Apple a annoncé son projet de renouveler l’ensemble de ses ordinateurs en y intégrant son processeur maison, l’Apple Silicon M1. Peu après cette annonce, la firme américaine a dévoilé plusieurs nouveaux Mac équipés de la première génération de son semi-conducteur, dont un Mac mini, un MacBook Air et un MacBook Pro. Une première fournée qui ne laissait malheureusement pas beaucoup de choix aux développeurs, graphistes et programmateurs avides de puissances, mais avec les nouvelles M1 Pro et M1 Max, Apple apporte enfin une solution.

Deux processeurs gonflés à bloc

Ce n’est donc pas une, mais deux nouvelles puces qu’Apple a dévoilées lors de sa keynote. Deux nouveaux processeurs pensés pour répondre aux besoins de puissance des professionnels qui devaient, jusqu’alors, se contenter de MacBook Pro, iMac et Mac mini sous Intel. Mais c’est désormais de l’histoire ancienne.

Avec le M1 Pro – qui repose sur la même architecture que l’original (ARM, gravé en 5nm) – Apple promet des performances CPU 70% supérieurs à celles de l’Apple Silicon M1 grâce notamment à un nombre de cœurs plus importants. La puce M1 Pro dispose en effet de 8 cœurs « hautes performances » contre seulement 4 pour l’originale. Ces derniers seront dédiés aux tâches les plus exigeantes en matière de puissance ; rendu 3D, traitement vidéo, etc. À cela s’ajoutent deux cœurs « haute efficience » dédiés aux tâches quotidiennes moins gourmandes en puissance.

Côté performances graphiques, là encore, Apple a vu grand. La puce M1 Pro embarque ainsi 16 cœurs, soit le double que sur l’Apple Silicon M1, ce qui lui conférera évidemment plus de puissance.

On note également que la puce est capable de prendre en charge davantage de RAM, avec des options de configuration jusqu’à 32 Go. De quoi assurer une bande passante mémoire de 200 Go/s. La M1 Pro compte près du double de transistors par rapport à la M1, soit 33,7 milliards.

Le second processeur dévoilé ce soir, le M1 Max, se veut encore plus puissant que le M1 Pro. À l’image de ce dernier, le M1 Pro compte 10 cœurs, avec huit cœurs « hautes performances » et deux cœurs « haute efficience ». Concernant ses performances graphiques, le M1 Max est doté de 32 cœurs et peut atteindre une bande passante de 400 Gb/s.

Apple assure que sa nouvelle puce Mac est 6 fois plus puissante que la puce M1 en puissance brute et 4 fois plus puissante au niveau des performances graphiques. Avec ces quelque 57 milliards de transistors, le M1 Max est le processeur le plus grand jamais fabriqué par Apple.

Avec ces deux nouvelles puces, Apple ne change pas vraiment de recette puisque l’entreprise américaine se contente en réalité de mieux exploiter une architecture qu’elle connaissait déjà, mais il n’empêche qu’elle frappe un grand coup avec les M1 Pro et M1 Max. Elle montre en effet qu’elle est capable de proposer des produits puissants, qui séduiront sans nul doute les professionnels et amateurs de hautes performances et donc, d’être un concurrent de taille face à des mastodontes tels que Intel qui, in fine, pourraient se retrouver à la traine.

Plus
My following
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20