AIE: ‘La demande de pétrole atteindra les niveaux prépandémiques d’ici la fin de 2022’

isopix

Cette année, la consommation quotidienne de pétrole devrait augmenter de 5,4 millions de barils. En 2022, elle augmentera encore de 3,1 millions de barils pour atteindre le niveau de 99,5 millions de barils consommés par jour.

La demande de pétrole brut reviendra aux niveaux atteints avant la crise du coronavirus d’ici la fin de l’année prochaine. La faible couverture vaccinale dans les pays émergents explique pourquoi la crise, pour ce secteur, sera si longue. C’est ce que dit l’Agence internationale de l’énergie dans son rapport de juin. En 2022, l’organisme de surveillance de l’énergie s’attend à une nouvelle augmentation de 3,1 millions de barils. Cela ferait passer la consommation à une moyenne de 99,5 millions de barils par jour. Le niveau pourrait même dépasser celui atteint avant que la pandémie ne frappe le monde, début 2020.

L’AIE a également noté que les stocks mondiaux de pétrole, constitués au printemps 2020 lorsque la demande était au plus bas, ont déjà tous été éliminés. Au premier semestre 2020, les géants pétroliers avaient craint que les stocks soient insuffisants pour emmagasiner le surplus de pétrole produit. En mai 2021, les stocks ont toutefois chuté à leur plus bas niveau depuis février 2020. À l’époque, la consommation quotidienne avait réalisé une chute catastrophique de 8,6 millions de barils alors que le coronavirus paralysait le monde.

Ce vendredi, le brut Brent, la référence internationale du pétrole, a augmenté de 0,2% à 72,66 $, après avoir clôturé jeudi à son plus haut niveau depuis mai 2019.

Le pétrole, une source de pouvoir

Le pétrole est une ressource naturelle formée par la décomposition de la matière organique sur des millions d’années. Comme beaucoup d’autres ressources naturelles, elle ne peut être extraite que des réserves où elle est déjà présente. Mais aujourd’hui, le pétrole est l’une des ressources les plus importantes pour faire tourner l’économie mondiale.

L’homme tire plus d’un tiers de sa production totale d’énergie du pétrole. C’est plus que pour toute autre source. Et comme Visual Capitalist le démontre en détail ci-dessous, par conséquent, les pays qui contrôlent les réserves mondiales de pétrole ont souvent un pouvoir géopolitique et économique disproportionné.

Selon la revue BP Statistical Review of World Energy 2020, 14 pays représentent 93,5% des réserves officielles mondiales de pétrole. Les pays de cette liste s’étendent sur les cinq continents et gèrent entre 25,2 et 304 milliards de barils de pétrole.

crédit: Visual Capitalist

Pour aller plus loin:

Source: BusinessAM
Lire plus
Marchés