3e partie du plan directeur d’Elon Musk pour Tesla : et si l’entreprise se mettait à fabriquer un tout autre genre de véhicule électrique?

La semaine dernière, le patron de Tesla, Elon Musk, a indiqué avoir commencé à travailler sur la troisième phase de son plan directeur, sans pour autant révéler en quoi elle consistait. De quoi donner la possibilité à tout un chacun d’imaginer l’avenir de la société. Et pour certains, il serait grandiose.

Premier constructeur de véhicules électriques au monde, Tesla est quelque peu à part, presque hors compétition, et ce, même si l’entreprise a dû faire face à plusieurs difficultés récemment, qui l’ont poussé à augmenter ses prix. Cela ne l’a pas empêché d’avancer et encore moins son PDG, Elon Musk. L’entreprise aujourd’hui bien installée pourrait d’ailleurs commencer à se diversifier tout en restant sur le créneau des moyens de transport électrique. D’après Adam Jonas, analyste au sein de la banque américaine Morgan Stanley, Tesla pourrait en effet un jour proposer des petits avions électriques.

« À notre avis, la possibilité que Tesla n’offre pas de produits et services au marché des eVTOL [avions à décollage et atterrissage verticaux électriques]/UAM est faible. La transférabilité potentielle des compétences et les contigüités du réseau sont trop fortes pour être ignorées « , a déclaré l’analyste dans une note, rapporte Yahoo Finance.

Une évolution logique vers un secteur amené à exploser

L’arrivée de Tesla sur le marché des eVTOL – ou plus largement celui des véhicules urbains aériens (UAM) – ne serait en réalité qu’une suite logique pour une entreprise dont l’ambition est de proposer des moyens de transport écologiques et autonomes qui permettent de réduire les embouteillages sur les routes. Tesla pourrait d’autant plus vouloir prendre part à ce marché qui est amené à exploser au cours des prochaines années, selon certains.

D’après la banque Morgan Stanley, le marché pour l’ensemble de l’industrie eVTOL aux États-Unis pourrait atteindre les 12 milliards de dollars d’ici 2030. Une valorisation qui pourrait exploser pour atteindre les 9.000 milliards de dollars à l’horizon 2050, selon la banque d’investissement.

Le secteur pourrait en effet être poussé par le désir le désir des grandes villes de réduire les embouteillages tout en se voulant être plus respectueuse de l’environnement. Un créneau sur lequel se positionne déjà Tesla.

Mais pour l’analyste, les eVTOL ne seront que l’une des formes que prendra la recherche de diversification de Tesla au fil des prochaines années. Le fabricant de voitures pourrait faire appel aux autres entreprises d’Elon Musk, notamment The Boring Company ou SpaceX, pour se lancer sur de nouveaux marchés et pourquoi pas y occuper la première place.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20