3 choses à savoir sur le Belge promu « chef mondial de la clientèle » de McDonald’s

Qu’on aime ou pas la restauration rapide, McDo reste la plus grande chaîne de fast-food de la planète. Alors, quand l’un de nos compatriotes se hisse dans le top management de ce genre de boîte, on ne peut naturellement pas faire l’impasse sur cet exploit professionnel.

Pourquoi est-ce important ?

À partir du 1er août prochain, le Belge Manu Steijaert occupera un poste de premier plan chez McDonald's, celui nouvellement créé de Chief Consumer Officer. Autrement dit, ce vétéran de l’enseigne aux arches dorées (20 ans d’ancienneté) devient le « directeur mondial de la clientèle ». Rien que ça. Il devra gérer la toute nouvelle équipe d'expérience client, rassemblant les services d'analyse de données, d'engagement numérique, de marketing et de développement, afin de transformer la façon dont les clients interagissent avec la marque. Il rendra compte directement au CEO.

Manu Steijaert a été promu tout premier « directeur clients » de McDonald’s. Voici trois choses à savoir sur lui pour imaginer ce qu’il pourra apporter dans ce rôle :

Il est fils de franchisés

Manu Steijaert connaît la marque à tous les niveaux. Pour ce fils d’un ancien franchisé de McDonald’s en Belgique, la première expérience du McDo remonte à 1987 : il travaillait alors dans le staff du restaurant de ses parents. La chaîne n’était qu’au début de sa croissance internationale à l’époque. Sa véritable carrière professionnelle chez McDonald’s Corporation commencera bien plus tard, en 2001. Il visitera d’abord les franchises belges en tant que consultant service sur le terrain.

Occupant divers postes opérationnels, en Belgique puis aux Pays-Bas, il deviendra vice-président des opérations pour la France en 2012, où il dirigera « les efforts d’innovation dans les restaurants ». Il y a notamment mené la création d’Experience of the Future, un programme qui est actuellement déployé dans tous les restos du monde.

Par après, il génèrera une « croissance significative » des ventes, du nombre de clients, des revenus d’exploitation et des flux de trésorerie aux Pays-Bas. Fort de ces performances, Manu Steijaert sera promu en 2019 vice-président des marchés internationaux.

Il a déjà supervisé 12 marchés européens

Tout au long de sa carrière chez McDonald’s, Manu Steijaert a dirigé des opérations mais a également assuré la supervision de plusieurs marchés internationaux. Travailler sur divers marchés avec des personnes d’horizons différents l’aurait inspiré à diriger ses propres équipes avec un « état d’esprit inclusif et axé sur les personnes », assure-t-on chez le géant des burgers-frites, « tout en veillant toujours à ce qu’un ensemble diversifié d’expériences et de réflexions soit représenté. » Ce serait là sa recette pour favoriser une culture collaborative et apporter les meilleures idées… à table.

Il croit en « la magie de l’art et des sciences »

Manu Steijaert a eu une vie avant McDonald’s. Il a étudié l’art et le design à l’Académie royale des beaux-arts d’Anvers puis a dirigé sa propre entreprise de conception graphique. Il est dit « passionné par l’intersection de la créativité et de la science et par les façons dont elles peuvent inspirer de nouvelles expériences ».

Il se réjouit dès lors d’assumer ce nouveau rôle de Chief Customer Officer, lui qui avoue aimer épater les clients.

« Nos clients sont au cœur de tout ce que nous faisons chez McDonald’s, et nous sommes arrivés à un moment charnière où la technologie et les données ont commencé à façonner presque toutes les facettes de l’expérience client », a déclaré à l’occasion de sa nomination Manu Steijaert .

Pour aller plus loin: Pourquoi McDonald’s, Nestlé et 19 autres multinationales demandent une législation plus stricte en matière de déforestation

Plus
Lire plus...
Marchés