Voici les villes où l’équilibre vie privée-vie professionnelle est le meilleur… et celles qu’il vaut mieux éviter

Chaque année, la société américaine Kisi établit un classement des plus grandes villes en fonction de l’équilibre qu’elles offrent entre la vie privée et la vie professionnelle. Les villes européennes disposent globalement des meilleurs scores… mais Bruxelles et Paris sont loin d’être en tête.

Pour dresser ce top 100, Kisi se base sur une série de critères répartis en trois grandes catégories. A savoir:

  • Intensité du travail: possibilité d’exercer son travail à distance, population surchargée de travail, de congés minimum offerts, congés pris, …
  • Société et institutions: impact du Covid, soins de santé, accès aux soins de santé mentale, inclusivité et tolérance, …
  • Qualité de vie en ville: coût de la vie, sécurité, qualité de l’air, bonheur, culture, loisirs, …

Pour chacun de ces critères, les villes obtiennent un score sur 100. Pour le calculer, Kisi utilise des données provenant d’organisations internationales, de rapports d’ONG, de jeux de données en libre accès ou encore d’enquêtes publiques. Finalement, chaque ville reçoit un score final, sur 100 à nouveau.

Oslo n°1, les villes allemandes très bien loties

Comme très souvent dans les classements de ce type, on retrouve une ville scandinave en première position: Oslo, la capitale de la Norvège. Le podium est complété par Berne (Suisse) et Helsinki (Finlande). Suivent Zurich (Suisse) et Copenhague (Danemark).

Les critères dans lesquels la capitale norvégienne se démarquent sont principalement son offre en matière d’emplois à distance, le nombre de jours de congés donnés et pris (notamment les congés parentaux payés), les soins de santé et les espaces verts.

Si l’Allemagne ne place aucune ville dans le top 5, elle en a tout de même 8 dans le top 25. Les meilleures villes allemandes sont Stuttgart (9) et Munich (10).

Les premières villes en dehors de l’Europe sont Ottawa (7) et Sydney (8).

Notons enfin que Paris est 28ème et Bruxelles 40ème.

Dubaï, ville où les gens sont les plus surmenés

Parlons à présent des mauvaises élèves. D’après le classement établi par Kisi, la ville au pire équilibre vie privée-vie professionnelle est Le Cap (Afrique du Sud). Les autres villes en queue de classement sont Dubaï (Émirats arabes unis), Kuala Lumpur (Malaisie), Sao Paulo (Brésil) et Bangkok (Thaïlande).

Dubaï, qui jouit pourtant d’une certaine aura auprès de certaines personnes, se retrouve donc 99e. Une avant-dernière place surtout provoquée par un critère en particulier: le surmenage. D’après les données de Kisi, 23,4% de ses habitants travaillent plus de 48 heures par semaine. La deuxième « pire » ville pour ce critère est Hong Kong, et elle n’affiche « que » 17,9%. À titre de comparaison, Oslo obtient 11,2%, Bruxelles 12,9%.

Dubaï se démarque également très négativement sur le plan de la qualité de son air: elle est la pire parmi les 100 villes concernées par l’étude. Même chose pour les espaces verts.

Dernière remarque: la première ville américaine ne se situe qu’à la 32e place. Il s’agit de Seattle. La pire est Memphis (92). Washington est 41e, New York 59e.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20