Marchés:
Chargement en cours…

LUNDI 21 SEP

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Violences mortelles entre l’Inde et la Chine: 20 soldats indiens tués à coups de ‘bâtons, pierres et poings’

Logo Business AM
Politique

17/06/2020 | Willem De Maeseneer | 4 min de lecture

Des militants indiens protestent contre la Chine en brûlant des affiches du président chinois Xi Jinping. Mardi, on a appris que 20 soldats indiens avaient été tués lors d'un affrontement avec les troupes chinoises dans la zone frontalière du Ladakh. EPA-EFE/SANJEEV GUPTA

Au moins 20 soldats indiens ont été tués lors d’un affrontement avec les troupes chinoises dans une zone frontalière contestée entre les deux pays, dans l’Himalaya. Cependant, aucun coup de feu n’aurait été tiré. Selon les médias indiens, les combats se sont déroulés à coups de ‘bâtons, de pierres et de poings’.

Ces dernières semaines, plusieurs rapports ont fait état de tensions croissantes entre les soldats chinois et indiens à proximité de la ‘ligne de contrôle’ assez floue qui fait office de frontière entre les deux pays dans l’Himalaya. Depuis le début du mois, les deux superpuissances asiatiques travaillent donc à un ‘processus de désescalade’. Mais hier, on apprenait qu’un affrontement avait fait des victimes lundi. De nombreux détails demeurent inconnus, mais les deux parties affirment qu’il ne s’agissait pas d’une fusillade.

Zones contestées

Il s’agit du premier accrochage mortel dans la région depuis près de cinquante ans. En 1962, l’Inde et la Chine se sont livré une guerre dans la région frontalière du Ladakh. Les deux nations revendiquent des zones qui comptent de grands cols de montagne sous le contrôle de l’un l’autre. En dehors de ces routes de liaison, les sommets sont pour la plupart inhabités.

Des diplomates des deux parties se sont déjà rencontrés pour désamorcer la situation explosive à court terme. Mais le fait que le conflit frontalier se soit désormais mué en violences mortelles ne restera pas sans conséquences. Selon toute vraisemblance, les deux camps vont faire parvenir plus de troupes et plus d’armes dans la zone contestée.

Une carte de la région frontalière avec les zones litigieuses. – Eurasiantimes.com

La course aux armements

Dans ses relations hostiles avec la Chine, l’Inde trouve un partenaire dans son allié américain. Au début de l’année, le Premier ministre indien, Narendra Modi, et le président des États-Unis, Donald Trump, ont conclu un nouvel accord sur les armes d’une valeur de 3,5 milliards d’euros.

La Chine et l’Inde se sont toutes deux fortement armées ces dernières années. Selon l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri), les deux superpuissances figurent aujourd’hui parmi les cinq pays qui dépensent le plus au monde dans le domaine militaire. De plus, les deux nations disposent de l’arme nucléaire. Une raison supplémentaire pour suivre de près ce conflit aux confins de l’Himalaya.

Lire aussi:

Source: BusinessAM


Pour aller plus loin...


Corona Virus Update

  • Monde
  • Nombre
    d'infections
    30.929.838
  • Nombre
    de décès
    959.504
  • Belgique
  • Nombre
    d'infections
    102.295
  • Nombre
    de décès
    9.948
Biden vs Trump
ÉLECTIONS AMÉRICAINES
Suivez le live ici chaque jour
Logo Business AM

Business AM | Stocks