Une vaste étude met en lumière un bienfait non-négligeable du télétravail

A Caucasian woman sleeping on her bed

L’un des avantages du télétravail est qu’il nous permet de dormir plus longtemps: 26 minutes par jour de travail, selon une étude internationale de grande ampleur à laquelle ont participé 11.450 personnes dans le monde entier.

Maintenant que pour bon nombre de personnes le trajet vers le boulot se limite à ces quelques pas entre la chambre et l’espace de travail, nous avons l’occasion de dormir plus. En semaine, le gain équivaut en moyenne à 26 minutes de plus passées sous la couette. Les jeunes adultes dorment environ une demi-heure de plus que d’habitude. Et ceux qui n’utilisent pas de réveil dorment même 40 minutes supplémentaires.

Par contre, nous dormons en moyenne 9 minutes de moins que d’habitude lors de nos jours de congé. Toutefois, cette perte est peut-être due au fait que nous nous couchons plus tôt la veille au soir en raison du manque d’activités sociales possibles.

Pas besoin de réveil

Ces chiffres proviennent d’une enquête à grande échelle, publiée dans la revue Scientific Reports et menée par Maria Korman, une neuroscientifique de l’Université d’Ariel, en Israël. En collaboration avec plusieurs collègues internationaux, elle a interrogé 11.450 personnes, dans dix langues différentes, sur leurs habitudes de sommeil pendant les différents lockdowns.

En règle générale, notre qualité de sommeil s’améliore pendant ces épisodes de crise, conclut le Dr Korman. La plus grande amélioration de la qualité du sommeil a été constatée au sein du groupe de personnes qui n’utilisent plus de réveil. En procédant, leur rythme de sommeil s’est automatiquement adapté à leur horloge biologique interne, ce qui améliore la qualité du sommeil.

Le chronobiologiste Roelof Hut (Université de Groningue) a confirmé à la radio néerlandaise NPO Radio 1 que le fait de ne pas utiliser de réveille-matin est positif pour notre sommeil. ‘Nous avons tous une merveilleuse horloge biologique interne qui nous indique quand nous devons nous endormir et qui libère l’hormone cortisol lorsque nous devons nous éveiller. Nous ne devrions pas du tout avoir besoin d’un réveil’, a-t-il déclaré.

Lire aussi: