Un général australien met en garde contre une guerre imminente avec la Chine

(Yekaterina Shtukina/POOL/TASS /ABACAPRESS.COM)

Xi Jinping, le président chinois et secrétaire général du Parti communiste, continue à consolider sa puissance. Sa position de pouvoir est inégalée. Et cela encouragera à la création d’une armée plus forte que celle des Etats-Unis, estiment ces derniers. En Australie aussi, les dirigeants militaires et politiques mettent désormais en garde contre une guerre dans la région.

Pourquoi est-ce important? Depuis que Xi Jinping est devenu président en 2013, la Chine a étendu son pouvoir dans la quasi-totalité de la mer de Chine méridionale en construisant des îles artificielles et en y stationnant des équipements militaires. Le géant asiatique s’est également emparé de Hong Kong et a jeté son dévolu sur Taïwan. Et aujourd’hui, l’Australie met en garde contre une guerre imminente dans la région.

‘L’armée chinoise sera plus forte que celle des États-Unis’

Dans son témoignage devant la commission sénatoriale de la Défense, le général Scott D. Berrier a déclaré que ‘le pouvoir accru de Xi poussera la Chine à créer une armée qui sera plus forte que celle des États-Unis’. Berrier est à la tête de la Defense Intelligence Agency.

Xi, ‘navigateur et timonier en chef’

(AP Photo/Ng Han Guan, Pool)

‘Je pense que Xi a le parti, l’armée et tous les aspects de la société chinoise fermement sous son contrôle’. Selon Scott Berrier, la réunion du Comité central du Parti communiste chinois en octobre dernier a marqué un changement majeur dans le pouvoir de Xi Jinping. Dans le communiqué publié par la suite, Xi a été déclaré ‘navigateur et timonier en chef’. Une désignation qui n’avait plus été utilisée depuis Mao Zedong. L’utilisation de ce terme par Xi Jinping met en lumière ce que les analystes considèrent comme son projet de consolider son règne sous une version chinoise extrême du communisme. Le surnom de Mao, fondateur du Parti communiste chinois (PCC) et héros de la révolution chinoise, était ‘Grand Timonier’.

Toujours selon Scott Berrier, de nouveaux objectifs ont été formulés lors de la session du PCC. Il s’agit notamment d’efforts supplémentaires pour développer encore plus les industries de haute technologie.

Pékin mène déjà une guerre de ‘zone grise’ contre l’Australie

L’un des plus hauts commandants militaires australiens a également mis ses troupes en garde contre un conflit imminent avec Pékin. Selon lui, la Chine est déjà engagée dans une guerre de ‘zone grise’ contre l’Australie. Selon les journaux The Age et The Sydney Morning Herald, le général Findlay a déclaré à ses troupes qu’en plus d’un conflit dans lequel la puissance aérienne, terrestre et maritime traditionnelle serait déployée, l’armée australienne devrait également avoir recours à la guerre cybernétique et spatiale.

Il a souligné que l’Australian Defence Force (ADF) devait réaffirmer sa présence en Asie du Sud-Est et dans le Pacifique Sud-Ouest et y revendiquer un rôle de premier plan. L’état-major australien disposerait d’informations indiquant que la Chine tente ‘d’exploiter l’absence [de l’Australie] dans la région’. Le journal d’État chinois Global Times a publié ces derniers jours une série d’articles dans lesquels l’Australie est prise pour cible.

‘Une guerre pour Taïwan ne peut être exclue’

Peter Dutton (AP Photo/Rod McGuirk)

Le ministre australien de la Défense, Peter Dutton, a également affirmé qu’une guerre pour la conquête de Taïwan ne pouvait être exclue. Il a ajouté que l’Australie devait ‘déjà faire face aux cyberattaques’ et qu’une ‘discussion franche avec le public’ sur les intentions de la Chine est imminente. M. Dutton a confirmé que la première priorité du gouvernement australien était ‘la paix dans la région’. Mais il a également averti que le pays devait avant tout être en mesure de défendre ses eaux au nord et à l’ouest.

Pour aller plus loin: