Un confinement général est à l’étude en Belgique: le CNS se réunit ce mardi (16h)

Frederic Sierakowski / Isopix

Plusieurs sources nous rapportent qu’un confinement général est bien à l’étude en Belgique. Il pourrait être annoncé ce mardi, et prendre forme mercredi. Mais rien n’est encore décidé définitivement. Emmanuel Macron a par contre lui fait son choix. Il limite drastiquement les déplacements de Français.

‘Le but est de prendre des mesures qui nous placeraient à peu près au même niveau que l’Espagne et l’Italie’. Seuls les mouvements essentiels seraient autorisés, sans limite d’espace. Mais l’économie devrait être au point mort et les rassemblements en groupe fortement déconseillés.

‘Nous n’avons guère d’autre choix si nous voulons endiguer la propagation du virus’, nous explique une source gouvernementale.

Contexte

Cette décision intervient dans un contexte particulier. Bart De Wever (N-VA), au début très peu aux affaires dans ce dossier, fait maintenant pression pour mettre en place un couvre-feu à Anvers. Le président des nationalistes évoquait les points suivants: ‘Je voudrais demander au gouvernement fédéral d’émettre un couvre-feu pour la nuit, par exemple à partir de 22 heures pour tous les déplacements non essentiels. En outre, une interdiction de se rassembler pendant la journée, pas plus de dix personnes ensemble.’

En France, Emmanuel Macron est passé à l’offensive, jugeant le stade 3 dépassé, et constatant le refus de certains français de suivre les mesures précédentes. Voici les principaux points de son discours en direct à la télévision.

De sa décision, dépendra la nôtre ? Rien n’est sûr à ce stade, mais le confinement général est bien à l’étude. Plusieurs sources, dans différents secteurs, nous le confirment.

Ce lundi soir, toutefois, il était plutôt question de politique bien belge, avec un soutien ou non du gouvernement Wilmès II, notamment de la part des partis flamands et surtout de cette même N-VA. Il est plutôt question de symbolique et de détails juridiques, mais ce nouveau gouvernement sera bientôt doté de pouvoirs spéciaux pour faire face à la crise. D’ailleurs, les deux discussions, politique et sanitaire, se passent bien sûr en parallèle.

La Première ministre doit demander cette confiance mardi à la Chambre. Après quoi, elle pourrait annoncer des mesures fortes dans la foulée. Selon les toutes dernières infos, la N-VA devrait lui refuser cette confiance, au contraire du CD&V (dans le gouvernement) et du sp.a. La crise institutionnelle étant elle repoussée à plus tard.

Le discours du roi

Le roi Philippe, lui, s’est aussi adressé aux Belges en direct à la télévision. Un discours plutôt court qui visait essentiellement à responsabiliser les Belges face à la situation. Il a également remercié le personnel de santé et a appelé les citoyens à faire preuve de solidarité.

Pas d’annonce majeure donc.

Nouveau CNS

À la Chambre, Sophie Wilmès (MR) a annoncé la réunion d’un Conseil national de sécurité ce mardi (16h), confirmant nos informations. Des mesures plus importantes devraient être prises.

Le CNS s’était déjà réuni jeudi dernier pour prendre des mesures importantes comme la fermeture de tous les cafés et l’annulation des tous les événements récréatifs.

Lire aussi :