Codeco, 3e round : voici les nouvelles mesures

Jamais deux sans trois. Après un premier codeco frileux et un deuxième chahuté, voici la 3e réunion, celle qui devait prendre les décisions jugées nécessaires face à cette hausse des contaminations qui nous tombe dessus tout pile pour les fêtes. Le gouvernement fédéral et les entités fédérées se sont réunis dès 9 heures ce vendredi, et la conférence de presse en direct a commencé à 14h45 précise. Voici les mesures décidées par le Comité de concertation.

Les mesures décidées par le Codeco :

  • Dès ce samedi, le masque devient obligatoire pour tous à partir de 6 ans, et ce partout où le masque est actuellement obligatoire.
  • Enseignement : à partir de deux contaminés dans une même classe, c’est toute la classe qui devra fermer. Le masque reste obligatoire et des détecteurs de CO2 doivent être installés.
  • En maternelle et dans le fondamental, les classes fermeront à partir du 20 décembre, soit une semaine avant les vacances de fin d’année.
  • Cours à distance hybride dans l’enseignement secondaire dès ce lundi 6 décembre avec 50% des élèves en présentiel. Les examens, eux pourront se dérouler normalement, en présentiel.
  • Code orange pour l’enseignement supérieur avec un pourcentage autorisé en présentiel, selon la capacité des universités et hautes écoles.
  • L’heure de fermeture de l’horeca est maintenue à 23 heures ; pas de nouvelle mesure. Service assis obligatoire et pas plus de six personnes par tablée.
  • Limite maximale de 200 personnes pour les activités en intérieur; théâtres, cinémas, et autres. Les distances de sécurité et le port du masque restent d’application à partir du lundi 6 décembre. Mais pour les plus grands événements, ces mesures entrent en application dès samedi. .
  • Le sport en intérieur reste autorisé « Car nous avons vu à quel point les activités sportives sont importantes pour notre mental », a souligné le Premier ministre. Mais sans public.
  • Les activités extérieures restent autorisées, mais ça sera aux bourgmestres de s’assurer qu’il n’y a aucun phénomène de foule potentiellement dangereux.
  • Le respect strict du télétravail au moins quatre jours par semaine. Les événements, fêtes ou team building restent strictement interdits sur le lieu de travail.
  • Dans la sphère privée, le gouvernement appelle à la plus grande prudence : limiter les contacts et avoir recours aux autotests qui ont eu un très grand succès ces derniers mois.

« Le taux de contamination en Belgique est un des plus élevés d’Europe », a rappelé le Premier ministre Alexander de Croo. « A l’heure actuelle, 803 personnes se trouvent en soins intensifs et se battent pour rester en vie, ce qui a malheureusement un impact sur d’autres personnes, qui attendent pour des soins ou une opération. C’est une situation qui n’est pas tenable. Et pas seulement dans nos soins de santé. Dans les écoles, dans les entreprises, nous voyons beaucoup de quarantaines. Une seule mission nous incombe : il faut resserrer les mesures, maintenir le risque de contamination au niveau le plus bas. Ce sont des mesures qui doivent rapidement soulager nos hôpitaux ».

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20