15 milliards de dollars gagnés avec des paris sur l’effondrement de Tesla : l’action qui rapporte le plus aux short sellers cette année

Une distinction qui n’est pas un bon signe : Tesla est l’action qui rapporte le plus aux short sellers, c’est-à-dire les investisseurs qui parient sur la baisse de son cours. Mais ces recettes pourraient continuer à augmenter d’ici la fin de l’année, en fonction de la baisse du cours.

Pourquoi est-ce important ?

Qu'est-ce que le short selling, ou "vente à découvert" en français ? En bref, c'est parier sur le fait qu'une action va baisser. Des investisseurs vont emprunter des actions, les vendre, et les racheter lorsque leur valeur aura baissé, en gardant la différence. C'est un jeu avec le feu, car le contraire peut aussi se produire (que l'action remonte après la vente), ce qui s'appelle un short squeeze - l'investisseur aura alors perdu de l'argent. L'intérêt des short sellers pour une action est souvent un mauvais signe : c'est comme les vautours qui tournent autour d'un animal en mauvaise santé, si on veut utiliser une image.

Dans l’actu : Tesla est l’action shortée qui rapporte le plus cette année.

  • La vente à découvert de Tesla a rapporté 15 milliards de dollars aux parieurs cette année, note un rapport de S3 Partners. C’est presque plus qu’Amazon (6,2 milliards de dollars), Meta (5,6 milliards) et Apple (5 milliards), à la deuxième, troisième et quatrième place respectivement, réunis.
  • Musk n’y est pas pour rien : depuis son offre pour acheter Twitter, en avril, les investisseurs ont gagné 13,7 milliards de dollars.
  • Mais décembre est le plus gros mois, avec 4,5 milliards de dollars empochés, et le mois n’est pas encore terminé. L’action poursuit sa chute. Rien que ce jeudi, elle a encore perdu près de 9%. Or, le rapport date de mercredi. La recette totale devrait encore augmenter, tout comme l’intérêt à shorter Tesla.
  • Le constructeur automobile est également la deuxième action qui compte le plus de short interest. C’est-à-dire qu’il y a actuellement 84 millions d’actions en position short (c’est-à-dire que les investisseurs attendent de les racheter), vendues pour 11 milliards de dollars au total. Seul Apple fait mieux, avec 16 milliards de dollars pariés sur sa baisse.
    • En août, un investisseur avait indiqué qu’il avait, à lui tout seul, pour 3 milliards de dollars d’actions en position short.
  • Un élément qui favorise la vente à découvert de Tesla : seulement 36% des parts sont gardées dans des fonds d’investissement à revenu passif – soit moins qu’Apple ou Microsoft, avec respectivement 50% et 56%. Ce qui laisse plus d’actions sur le marché et augmente la volatilité, comme plus d’actions sont vendues ou achetées.

L’essentiel : la descente aux enfers de Tesla.

  • Ce mois de décembre est, en miroir, particulièrement douloureux pour Tesla. Entre le premier et le 23, l’action a perdu 36%. Depuis le début de l’année, c’est l’hécatombe : une chute de 68%, dépassant désormais, pour une première fois cette année, la chute de Meta (65%).
  • La hausse des taux d’intérêt y est pour quelque chose, amorcée dès le mois de mars. Mais ce n’est pas tout. Le rachat de Twitter laisse Tesla sans capitaine à bord, vu que Musk s’occupe avant tout du réseau social et moins du fabricant de voitures électriques. C’est en tout cas ce que craignent les investisseurs.
    • Même des déclarations sur le fait de chercher un nouveau CEO pour Twitter et des récentes rumeurs sur un nouvel homme fort pour Tesla n’ont pas endigué la chute.
    • Nouvelle tentative de Musk ce vendredi pour calmer le jeu : il promet ne plus vendre d’actions pendant deux ans. Plus tôt cette année, il avait déjà fait une telle promesse, mais ne l’a pas tenue. Cette année, il a déjà vendu pour 40 milliards de dollars en actions de Tesla.

Le détail : l’action préférée des investisseurs particuliers.

  • En 2022, l’action Tesla était le titre le plus acheté par les investisseurs particuliers, écrivions-nous jeudi. Elle dépasse Apple, qui dominait ce domaine l’année dernière. Les investisseurs particuliers ont acheté pour 15,41 milliards de dollars d’actions de Tesla cette année, contre 15,21 milliards pour Apple.
  • Yorick Naeff, fondateur de la plateforme d’investissement Bux, nous indiquait plus tôt cette année que Tesla est l’action préférée des investisseurs belges (du moins de ceux inscrits sur la plateforme).
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20