C’est promis, Elon Musk ne vendra plus d’actions Tesla au cours des 2 prochaines années

Tesla est en chute libre sur les marchés, et le contexte économique n’est sans doute pas le seul responsable. Le comportement d’Elon Musk est également scruté de près.

Pourquoi est-ce important ?

Tesla souffre plus que les autres constructeurs automobiles de la politique agressive des banques centrales. Mais depuis le rachat de Twitter par Elon Musk, la chute est encore plus brutale. Le milliardaire a vendu ses actions pour se financer et a la tête ailleurs.

Dans l’actu : Elon Musk a déclaré ce jeudi qu’il ne vendrait plus d’actions Tesla avant 2 ans.

  • « Je ne vendrai pas d’actions avant… je ne sais pas, probablement deux ans. Certainement pas l’année prochaine, quelles que soient les circonstances, et probablement pas l’année suivante », a déclaré Musk.
  • Le fondateur de Tesla fait face à un flux de critiques soutenu de la part des grands investisseurs. Ils lui reprochent d’avoir la tête ailleurs et d’envoyer de très mauvais signaux, en vendant des actions pour plus de 40 milliards de dollars en un an.
  • Ce n’est effectivement pas la première fois que Musk promet de ne plus vendre d’actions Tesla, mais il est à chaque fois pris la main dans le sac. « J’avais besoin de vendre des actions pour m’assurer qu’il y ait de la poudre sèche… pour envisager le pire des scénarios », s’est justifié le milliardaire.

Les détails : une chute sans fin.

  • La valeur d’une action Tesla a été divisée par presque 4 depuis le début de l’année. Après un léger rebond durant l’été, l’officialisation de la reprise de Twitter par Musk a été le coup de grâce.
  • Le milliardaire se dédouane complètement de toute responsabilité. Pour lui, si Tesla est au plus mal sur les marchés, c’est à cause de la Réserve fédérale américaine (Fed) qui lève les taux d’intérêt de manière beaucoup trop agressive. Ce qui pousse les investisseurs vers les actifs moins risqués – obligations – au détriment des actifs plus risqués comme les actions.
  • Elon Musk n’a pas tort sur un point : la Fed augmente ses taux comme elle ne l’avait jamais fait. De plus en plus d’économistes estiment que la banque centrale joue avec le feu pour réduire l’inflation et refroidir l’économie. Le danger, c’est de casser le jouet, jusqu’à la récession. « Je pense qu’il va y avoir un drame macroéconomique plus important que ce que les gens pensent actuellement », a expliqué le milliardaire, ajoutant que les maisons et les voitures seront « touchées de manière disproportionnée » par les conditions économiques.
  • Mais Musk ne peut se soustraire de toute responsabilité. L’action Tesla est en passe de connaitre la pire semaine de son histoire sur les marchés. Même les rumeurs d’un nouveau CEO de Twitter pour remplacer Musk n’ont plus d’effet. Tesla fait bien pire que les autres constructeurs de voitures sur les marchés, mais fait également pire que les autres grandes actions technologiques, à l’exception de Meta qui est dans le même bain.
  • Musk reconnait lui-même que son comportement peut affecter ses entreprises. Mais Elon reste Elon : « Je ne vais pas supprimer mes opinions juste pour augmenter le cours de l’action. »
  • Elon Musk a vu s’évaporer quelque 122 milliards de dollars de sa fortune en action, laissant la place de l’homme le plus riche du monde à Bernard Arnault.
  • Les ventes de Tesla commencent à ressentir les effets de la crise. Les actions de Tesla ont plongé de 9 %, ce jeudi après que Tesla a commencé à offrir de grosses remises de 7.500 dollars aux consommateurs américains. En Chine, les déboires du gouvernement chinois avec le Covid ont déjà coûté cher à la gigafactory de Shanghai, qui est clairement en sous-production.
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20