SpaceX lance des ‘super-souris’ dans l’espace

SpaceX a lancé des ‘souris puissantes’ génétiquement améliorées sur la Station spatiale internationale lors d'une mission de ravitaillement.
Le Falcon 9 de SpaceX – EPA

SpaceX a envoyé des ‘super-souris’, génétiquement modifiées, vers la Station spatiale internationale, lors d’une mission de ravitaillement.

C’est un petit pas pour Elon Musk, mais un bond dans l’espace pour les souris. L’entreprise de fusées du milliardaire a lancé jeudi un vaisseau spatial, avec à son bord près de 2.600 kg de matériel, en direction de la Station spatiale internationale (ISS). C’est une capsule Dragon de SpaceX, au sommet d’une fusée Falcon 9, qui a été envoyée pour cette mission de ravitaillement.

Dans la cargaison, on retrouve du matériel à l’attention des astronautes et des équipements scientifiques, techniques et informatiques. Mais aussi un groupe de souris génétiquement modifiées.

Comprendre la perte musculaire

Les gènes de ces souris ont en effet fait l’objet de manipulations visant à améliorer leur croissance musculaire. On peut d’une certaine manière les qualifiées de ‘super-souris’. Cette modification doit aider les scientifiques à comprendre comment parvenir à limiter la perte musculaire et osseuse chez les humains lorsqu’ils sont dans l’espace.

Ces spécimens contribuent ainsi, un peu contre leur gré, à une longue histoire de recherche sur les rongeurs à bord de la Station spatiale internationale.

Expériences en série

D’autres éléments de recherche à bord de la capsule de SpaceX doivent appuyer des expériences, y compris celles qui permettront de tester les théories de base de la gravité, le comportement du feu dans l’espace et les traitements potentiels de maladies cardiaques.

La fusée Falcon 9 devait initialement décoller mercredi, mais son vol a été reporté à jeudi en raison de vents violents dans la haute atmosphère. La capsule Dragon devrait s’arrimer à l’ISS ce dimanche, si tout se passe comme prévu. Notons que toutes les missions de réapprovisionnement effectuées par SpaceX se sont bien déroulées, à l’exception d’une seule, en 2015, quand une fusée Falcon avait explosé.

Ces missions de ravitaillement font partie d’un contrat de SpaceX avec la NASA, à hauteur de plusieurs milliards de dollars. L’entreprise d’Elon Musk doit poursuivre ses engagements en ce sens jusqu’en 2024.

On attend encore la nouvelle version du vaisseau Dragon, le Crew Dragon, qui doit transporter des astronautes pour la première mission habitée de SpaceX.