Si rien ne change, la Belgique pourrait manquer de lits d’hôpitaux pour soigner les cas de coronavirus

(Isopix)

850.000 personnes pourraient être infectées par le coronavirus en Belgique dans un futur proche. Les hôpitaux risquent de ne pas pouvoir gérer cet afflux de malades.

Le président de l’Absym, Dr. Philippe Devos, a publié ses prévisions du développement du coronavirus en Belgique. Si le pays ne prend pas des mesures de précaution plus drastiques, 850.000 personnes pourraient être infectées par le virus selon ses calculs. Et parmi eux, 117.000 malades devront être hospitalisés. Les 52.000 cas les plus graves auront même besoin de soins intensifs.

Problème: les hôpitaux belges ne possèdent que 30.000 lits ‘normaux’ et 1.400 lits en soin intensif. Autant dire que les hôpitaux risquent d’être très vite débordés. ‘Une fois ces lits remplis, le patient ne pourra plus être soigné par des moyens technologiques élevés. Il rentrera à domicile et sera soigné avec les moyens du bord’, explique le médecin en soin intensif. Cela pourrait amener à une flambée du taux de mortalité. En Italie, dans les zones où les hôpitaux sont saturés, il est montée à 3,9 %. contre 2,8% ailleurs.

Le problème empire quand on prend en compte les lits déjà occupés par des personnes infectées par la grippe classique. En Belgique, le pic d’épidémie a été atteint le mois dernier. Et aujourd’hui, 90 % des lits en soins intensifs sont occupés. Si l’épidémie de coronavirus se développait maintenant dans notre pays, seuls 140 lits seront disponibles. Une situation qui, pour Dr Philippe Devos, ferait obligatoirement grimper le taux de mortalité de la maladie dans notre pays.

Que faire?

Maintenant que le virus est entré dans le pays, il faut minimiser les risques de propagation. Et cela commence par des mesures d’hygiène simples selon le Dr Devos:

  • Eviter de faire la bise ou de serrer la main
  • Se laver les mains après avoir toussé et s’être mouché
  • Utiliser des mouchoirs jetables
  • Éternuer et tousser dans son coude
  • Rester à la maison quand on est malade

Contrairement à ce qu’on peut croire, porter un masque ne vous protégera pas du virus. Par contre, il évitera que vous ne propagiez le virus si vous êtes malade.

Ensuite, il faudrait éviter les grands rassemblements comme la France l’a déjà fait. Mais cela n’est pas encore d’actualité chez nous.

Si la Belgique n’arrive pas à endiguer la maladie, les hôpitaux vont être saturés. Et le personnel soignant sera de moins en moins présent, car ils seront en contact régulièrement avec les malades. Le plan ‘pandémie’ devra alors être activé dans chaque hôpital.

Le Dr Devos souhaite toutefois rassurer la population: nous n’en sommes pas encore là et nous pouvons éviter cette épidémie. Pour lui, les quelques règles d’hygiène citées ci-dessus le permettront si tout le monde s’y met.

Pour ses calculs, Devos fait un parallèle avec la grippe classique qui touche chaque année en moyenne 500.000 personnes en Belgique

Lire aussi: