Le port du masque peut-il vraiment protéger du coronavirus chinois?

Dans les pays asiatiques, porter un masque est devenu monnaie courante. (Isopix)

Depuis le début de l’épidémie de coronavirus, les magasins sont dévalisés des masques médicaux. Mais est-ce vraiment utile? Les avis divergent.

L’épidémie de coronavirus a créé une certaine panique dans le monde entier. La population veut s’en protéger, notamment en portant des masques. Et certaines régions, en Asie mais aussi en France, sont en rupture de stock. Pourtant, pour certains spécialistes, porter un masque n’est pas utile lorsque l’on est en bonne santé.

Les masques ordinaires fonctionnent seulement dans un sens. Ils évitent que les personnes contaminées ne propagent le virus en toussant. Mais ils ne filtrent pas l’air que nous respirons. Il est donc tout à fait possible d’être contaminé en portant un masque. Ceux de chantier sont plus efficaces puisqu’ils sont censé filtrer l’air pour éviter d’inspirer trop de poussière. De plus, pour qu’ils soient un minimum efficace, les masques doivent être bien porté, c’est-à-dire au plus près du visage.

Pénurie de masques

Malgré leur faible utilité, de nombreux pays d’Asie font face à une importante pénurie de masque. En Chine, pays originaire du virus, les masques sont même envoyés par milliers depuis les pays frontaliers. A Taipei, capitale de Taiwan, le gouverneur a interdit les exportations et imposé une limite d’achat pour éviter la pénurie.

S’il est autant demandé, c’est parce qu’il rassure les gens, surtout dans les pays asiatiques où le port du masque est une habitude. Les personnes malades mais pas encore diagnostiquées évitent ainsi de propager le virus sans le savoir. A Taïwan, la société de chemins de fer a annoncé qu’elle n’accepterait plus les voyageurs sans masque si l’épidémie continuait de se propager.

Le virus se transmet par l’air, mais aussi en touchant des personnes ou objets contaminés puis en portant sa main à sa bouche. Se laver les mains régulièrement reste le meilleur moyen pour éviter la propagation.

Lire aussi: