Selon le Forum économique mondial, quelles sont les plus grandes menaces pour le monde après 2022 ?

Conformément à sa tradition annuelle, le Forum économique mondial a publié son Global Risk Report. Dans ce rapport, divers experts de la politique, de la société civile et du monde des affaires énumèrent ce qu’ils considèrent comme les plus grandes menaces pour l’ordre mondial. Quels sont les plus grands défis auxquels notre planète sera confrontée à l’avenir ?

Chaque année depuis 2006, le Forum économique mondial publie son Global Risk Report. Les résultats sont normalement annoncés avant le sommet international de Davos, mais pour la deuxième année consécutive, celui-ci ne peut pas avoir lieu en ce début d’année.

La dernière version du rapport montre que la majorité des 1.000 personnes interrogées sont inquiètes pour l’avenir proche. Quelque 84% se disent inquiètes de l’état du monde, tandis que les 16% restants ont une vision positive de l’avenir.

Conséquences de la pandémie

Selon le rapport, la pandémie va continuer d’avoir un impact évident sur le monde. À l’échelle mondiale, le coronavirus a jeté un peu de sel supplémentaire dans une blessure douloureuse, à savoir les inégalités mondiales.

Alors que l’Europe et les États-Unis sont au milieu de la troisième « piqûre de rappel » et qu’environ 60% de la population des pays développés a été entièrement vaccinée, une toute petite fraction de la population africaine a été entièrement vaccinée contre le coronavirus. Seuls 8% des Africains ont reçu deux doses.

Cela peut impliquer que les économies des différentes parties du monde vont se développer à des rythmes différents. Ce qui risque d’accroître encore les inégalités dans le monde, nuisant à la cohésion sociale et intensifiant potentiellement les conflits internationaux.

Entre-temps, l’économie mondiale ne s’est pas encore remise des chocs provoqués par la pandémie. La demande mondiale a augmenté plus vite que l’offre, ce qui a ralenti les chaînes d’approvisionnement et provoqué une pénurie mondiale de nombreux produits, dont notamment les semi-conducteurs.

De plus, le rebond économique qui a suivi la pandémie a fait grimper l’inflation à des sommets historiques, obligeant les banques centrales à repenser leurs politiques monétaires.

Le changement climatique comme grand croquemitaine

Lorsqu’on leur demande quelles sont les plus grandes menaces, la question du climat semble être dominante.

Les personnes interrogées estiment que nous devons réorganiser notre mode de vie et notre économie pour adopter une approche plus neutre sur le plan climatique. Mais elles craignent que cette approche « zéro émission » ne bouleverse complètement nos vies. Le passage à des sources d’énergie plus respectueuses du climat entraînera, par exemple, la mise au chômage de millions de travailleurs du secteur des combustibles fossiles.

En outre, les personnes interrogées craignent que nous soyons confrontés plus souvent à des conditions météorologiques extrêmes et à une perte considérable de biodiversité.

Combiné à une augmentation des inégalités mondiales, les personnes interrogées pensent que le changement climatique pourrait provoquer un flux massif de réfugiés en provenance du Sud.

Risques liés à l’innovation technologique

Les personnes interrogées semblent aussi être préoccupées par certaines innovations technologiques. Elles se posent beaucoup de questions sur ce qui concerne la numérisation et la nouvelle course à l’espace.

La pandémie nous a rendus beaucoup plus dépendants de la technologie. Alors que chacun a été contraint de rester chez lui en quarantaine ou en confinement, le nombre de plateformes numériques qui nous connectent a poussé comme des champignons.

Cela nous rapproche, mais pose également des risques supplémentaires en termes de cybersécurité. C’est pourquoi le rapport du FEM considère l’augmentation des cyberattaques de plus en plus agressives comme un réel danger pour les années à venir, notamment pour les gouvernements et les entreprises.

Du cyberespace, le rapport passe à l’espace. Les contributeurs voient également une évolution inquiétante dans cette nouvelle course dans laquelle se sont lancés les personnes les plus riches de ce monde.

L’inquiétude est particulièrement vive pour l’accumulation des déchets spatiaux dans l’atmosphère terrestre, car cela peut mettre en danger les missions futures. Dans le même temps, aucun gouvernement ne semble prêt à assumer la responsabilité de la quantité croissante de ces déchets spatiaux.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20