Le cofondateur d’Apple crée une entreprise pour nettoyer les déchets spatiaux de Musk et Bezos (entre autres)

Dimanche dernier, Steve Wozniak qui a créé Apple avec Steve Jobs et Ronald Wayne en 1976, a annoncé lancer sa propre entreprise spatiale. Le clip vidéo dévoilé pour l’occasion est assez mystérieux, et le site dédié ne donne pas plus d’informations. Il est toutefois déjà possible de savoir ce dans quoi se lance l’ancien bras droit de Steve Jobs. Et cela va totalement à contre-courant dans l’exploration et le tourisme spatial, chéris par les milliardaires.

« Ensemble, nous irons loin. Nous prendrons soin les uns des autres. Nous résoudrons des problèmes ensemble. Ce n’est pas une course, ce n’est pas une compétition, ou un jeu. Nous ne sommes pas une personne, une entreprise, un pays. Nous sommes une planète. Nous sommes des explorateurs, des rêveurs, des preneurs de risque, des ingénieurs, des astronomes. Nous sommes humains. Et c’est à nous qu’il revient de faire ce qui est juste et ce qui est bon. Il faut donc prendre soin de ce que nous avons pour que la prochaine génération puisse être meilleure ensemble ».

Mêlant images d’archive et récentes d’exploration spatiale et images de catastrophes naturelles, la vidéo de lancement de Privateer Space, la nouvelle société spatiale de Steve Wozniak, est relativement mystérieuse. Son site, avec les seules mentions « Le ciel n’est plus la limite » et « Nous sommes en mode furtif », ne renseigne pas davantage sur les objectifs de l’entreprise.

La firme fixe rendez-vous à la conférence AMOS (Advanced Maui Optical and Space Surveillance Technologies), qui a lieu cette semaine, en vue de donner plus d’informations sur sa nature.

Des indices dévoilés en août

Malgré tout, Gizmodo est parvenu à désépaissir la mystérieuse fumée qui accompagne le lancement de Privateer Space. Le média américain a remis la main sur un communiqué de presse de Desktop Metal, une entreprise technologique américaine qui conçoit et commercialise des systèmes d’impression 3D. Et on y retrouve un fameux indice sur ce qu’est réellement Privateer Space.

Dans le communiqué, publié début août et qui a trait au lancement d’une nouvelle technologie d’impression 3D (« Studio System 2 ») à base d’un alliage de titane, la parole est donnée à Steve Wozniak. Il est présenté comme « cofondateur de Privateer Space, une nouvelle société de satellites axée sur la surveillance et le nettoyage des objets dans l’espace.

« L’impression 3D avec du titane est incroyablement précieuse dans des industries comme l’aérospatiale en raison de la capacité du matériau à prendre en charge des conceptions complexes et légères. Avec le Studio System 2, l’équipe de Privateer Space sera en mesure d’atteindre le niveau d’accessibilité et de légèreté requis pour ouvrir la voie à la conception et au lancement de notre satellite. Cette technologie est vraiment un facteur de différenciation pour aider les entreprises à accélérer les innovations dans l’espace et, grâce aux avancées matérielles que Desktop Metal réalise, nous avons une opportunité incroyable de collaborer et de garder l’espace accessible pour les générations futures », souligne-t-il.

Avec la multiplication des firmes privées qui se lancent dans l’espace, le nombre de déchets spatiaux ne cesse d’augmenter. On recense déjà plusieurs milliers de satellites actifs et hors d’usage autour de la Terre. Ce qui fait grimper les risques d’incident, possiblement graves. Avec les dizaines de milliers de satellites attendus de Starlink (SpaceX), de Kupier (Amazon), de OneWeb et du groupe chinois Guo Wang pour offrir une couverture Internet de qualité partout sur Terre, le nombre de déchets spatiaux ne fera qu’augmenter dans les prochaines décennies.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés