Le concurrent de Tesla, Rivian, parvient (enfin) à remonter la pente : la production s’accélère

L’horizon s’éclaircit-il enfin pour Rivian ? Il semblerait bien. Le constructeur de voitures électriques a livré près de 4 fois plus de véhicules au deuxième trimestre 2022 que durant le trimestre précédent. Une remontada liée à la montée en puissance de la production.

Contre toute attente, Rivian semble avoir repris du poil de la bête. Après avoir rencontré de nombreuses difficultés, le constructeur américain de véhicules électriques est en train de remonter la pente grâce à l’accélération de la production. Il a en effet livré 4.401 véhicules au cours du deuxième trimestre 2022, soit quatre fois plus que lors du premier trimestre.

La production a en effet bondi de 72%. Ce qui est évidemment de bon augure pour l’objectif que s’est fixé l’entreprise. Elle souhaite en effet atteindre une production annuelle de 25.000 unités. Un optimisme retrouvé qui a assurément eu un effet positif sur l’action de Rivian, elle a grimpé de près de 13%.

Une hausse significative qui met fin à un cycle particulièrement douloureux pour l’entreprise. Au cours des derniers mois, la valeur de Rivian a en effet chuté de près de trois quarts en raison des difficultés rencontrées par l’entreprise.

« La chose la plus importante pour l’action en ce moment est de donner confiance aux investisseurs dans ses prévisions pour 2022 », a déclaré l’analyste de Redburn, Charles Coldicott, rapporte Reuters.

Un contexte favorable entaché

Rivian a vu sa demande pour ses véhicules grimper à mesure que l’intérêt pour les voitures électriques augmentait et que les prix des carburants flambaient suite au conflit russo-ukrainien. Malheureusement pour la société, sa capacité de production était limitée en raison d’une pénurie de puces et de problèmes au sein de la chaine d’approvisionnement mondial.

De quoi revoir ses ambitions à la baisse. En mars, l’entreprise avait en effet annoncé qu’elle réduisait son objectif de production de moitié, malgré le fait que son usine située dans l’Illinois dispose d’une capacité annuelle de 150.000 véhicules.

Et bien que les chiffres de la production pour le trimestre précédent soient plus que positifs, Rivian n’est pas encore sorti d’affaires. Le constructeur devra en effet mettre un nouveau coup d’accélérateur à sa production durant le second semestre pour atteindre son objectif d’ici la fin de l’année, a souligné Garrett Nelson, analyste chez CFRA Research. Elle doit encore rattraper un retard considérable.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20