Qu’est-ce que la monnaie-fiat?

La monnaie-fiat est une monnaie fiduciaire entièrement contrôlée par les États. Explications sur cette monnaie émise par la Banque Centrale.

La monnaie-fiat ou la fiat-money est une monnaie qui est produite par l’État. C’est lui, aidé par la Banque Centrale, qui émet cette monnaie. Tous les pays, ou presque, fonctionnent avec ce type de monnaie. L’euro par exemple, est une fiat-money, tout comme le dollar, la livre, etc.

Cette monnaie a une valeur qui est intrinsèquement nulle, a contrario d’une cryptomonnaie comme le Bitcoin par exemple, dans le sens où elle ne peut pas être échangée contre de l’or. Elle doit donc avoir un cours forcé pour pouvoir être utilisée. Et les gens doivent entièrement faire confiance à l’État comme ils ne peuvent l’échanger contre rien à part d’autres billets. L’État promet que la monnaie conservera son pouvoir d’achat. Mais si cette obligation est consciemment acquise, elle n’est notée dans aucun texte de loi.  

La monnaie créée par la Banque Centrale

C’est la Banque Centrale qui a la responsabilité de créer la monnaie-fiat. Elle a reçu un mandat de l’État dont elle dépend pour le faire. C’est aussi à la Banque Centrale qu’incombe la responsabilité que la monnaie reste stable et ainsi qu’elle garantisse la stabilité du pouvoir d’achat de tous les citoyens. Il faut ajouter que le droit de propriété que chaque personne a sur la monnaie-fiat en sa possession découle d’une obligation politique et non contractuelle.

Deux formes de monnaie-fiat

La monnaie-fiat se présente sous deux formes distinctes: la monnaie fiduciaire et la monnaie scripturale. La monnaie fiduciaire, ce sont les pièces et les billets. La monnaie scripturale, c’est une monnaie qui « circule par simple jeu d’écriture », comme celle qui se trouve sur votre compte bancaire. 

Avantage du monopole de la monnaie-fiat

Le monopole de la monnaie-fiat présente différents avantages. Par exemple, elle permet de simplifier la vie des utilisateurs qui ne doivent pas jongler avec différentes monnaies. C’est la cas au niveau des achats, de la comptabilité des entreprises, des impôts… Elle permet aussi à l’État de s’endetter facilement pour financer sa politique, ce qui peut aussi amener un endettement excessif.

Plus
Lire plus...
Marchés