Les prix élevés de l’énergie risquent d’effacer la tendance de la pandémie: le télétravail deviendra-t-il inabordable ?

Depuis la pandémie, nous travaillons plus souvent à la maison. La forte hausse des prix de l’énergie pourrait anéantir complètement cette évolution. Nous devons payer davantage pour notre consommation d’électricité et de gaz, alors que nous pouvons utiliser l’énergie gratuitement au bureau.

Les crises semblent se succéder. Après la crise sanitaire, nous sommes maintenant confrontés à une crise énergétique. De plus, nous voyons des nuages de récession à l’horizon. Presque toutes les crises s’accompagnent de certains changements qui peuvent avoir un impact énorme sur notre vie personnelle et professionnelle.

Renversement de tendance de la crise sanitaire

Prenons l’exemple de la pandémie. Comme nous avons été placés en quarantaine à plusieurs reprises pendant la pandémie, le télétravail est devenu la nouvelle norme. De nombreuses entreprises autorisent leurs employés à travailler à domicile un ou plusieurs jours par semaine. La crise énergétique menace maintenant d’inverser complètement cette évolution. Après tout, nous devons puiser dans nos poches pour payer la facture d’énergie. Au début du mois, il s’est avéré que l’électricité et le gaz sont devenus près de 2.500 euros plus chers qu’en juillet, et les prix continuent à exploser.

Il n’est donc pas surprenant que de plus en plus de personnes retournent au bureau afin de réduire la consommation d’énergie à la maison. C’est ce que montre également une enquête du site britannique de comparaison financière MoneySuperMarket, relayée par CNBC. Une enquête menée auprès de 2.000 salariés britanniques révèle que 14% des employés prévoient de travailler plus souvent au bureau. C’est surtout la jeune génération (18-24 ans) qui est prête à travailler moins à domicile. 23% souhaiteraient à nouveau travailler davantage au bureau.

3 euros par jour

L’institut budgétaire néerlandais Nibud a calculé qu’en raison des prix élevés de l’énergie, vous devez payer 3 euros par jour, ou 90 à 93 euros par mois, si vous travaillez à domicile. Sur ce montant, 1 euro par jour est consacré au chauffage de la maison et 0,9 euro à la consommation d’électricité. L’énergie représente donc plus de la moitié du budget du travail à domicile.

Cet exercice est certes basé sur les prix de l’énergie du mois de mars. Entre-temps, ces prix ont encore augmenté. Cette semaine, par exemple, le prix de référence du gaz européen (les contrats à terme pour septemb du TTF néerlandais) se négocie autour des 310 euros par mégawattheure. Selon Business Insider Netherlands, on peut affirmer que le coût du travail à domicile est désormais de 4 euros. Cela revient à 120 à 124 euros par mois.

Remarque importante : il ne faut bien sûr pas oublier que les déplacements domicile-travail sont également devenus plus coûteux pour les personnes ne disposant pas d’une voiture de fonction et/ou d’une carte de carburant. Le prix maximum de l’essence 95 (E10) est actuellement de 1,788 euros par litre. Pour un litre de diesel (B7), vous payez 2,05 euros. Contrairement aux prix de l’électricité et du gaz, les prix des carburants ont déjà légèrement diminué. Quoi qu’il en soit, les employés qui doivent parcourir de longues distances devraient calculer ce qui est le plus coûteux : travailler à domicile ou se rendre au travail ?

Indemnité pour travail à domicile

Dans notre pays, les personnes qui travaillent à domicile peuvent bénéficier d’une allocation de travail à domicile. En juin, ce montant est passé à 140,15 euros en raison des prix élevés de l’énergie. Cette indemnité n’est pas imposée tant que le montant maximal n’est pas dépassé et que le salarié travaille en moyenne au moins un jour par semaine à domicile. En outre, vous pouvez bénéficier d’une allocation supplémentaire de 40 euros si vous utilisez votre propre connexion Internet et votre propre ordinateur.

Les employeurs sont libres de décider de verser ou non une indemnité de travail à domicile. Selon une analyse de la société de paie Acerta, l’allocation moyenne pour le travail à domicile en 2021 était d’environ 68 euros par mois.

(CP)

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20