Les marchés:
Markten inladen...

LUNDI 10 AOûT

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Présidentielle américaine: Kanye West a-t-il vraiment une chance?

Logo Business AM
Politique

06/07/2020 | Ewa Kuczynski | 8 min de lecture

Le rappeur et mari de la star de la télé-réalité Kim Kardashian a annoncé ce week-end sa candidature à l’élection présidentielle des États-Unis. Kanye West est-il sérieux et a-t-il réellement une chance? À moins de quatre mois du scrutin, il devra faire face à des obstacles majeurs pour monter une campagne sérieuse.  

Coup de pub ou revirement de carrière? Le rappeur américain a surpris tout le monde sur Twitter ce 5 juillet. Dans tous les cas, il devra redoubler d’efforts pour figurer aux côtés de Donald Trump et de son adversaire démocrate, Joe Biden. 

‘Nous devons maintenant réaliser la promesse de l’Amérique en faisant confiance à Dieu, en unifiant notre vision et en construisant notre avenir. Je me présente à la présidence des États-Unis ! #2020VISION’, a-t-il déclaré dimanche. D’après James McCann, politologue à l’université de Purdue, dans l’Indiana, deux possibilités s’offriraient à lui : s’assurer le soutien d’un parti politique plus petit, ou se présenter comme candidat indépendant. 

‘Viser les étoiles’?

À ce stade-ci, Kanye West n’a pas encore entrepris les démarches auprès de la commission électorale fédérale. Reuters aurait tenté de joindre l’agent de Kanye West pour un complément d’information, mais sans succès. 

Alors que l’horloge tourne, l’histoire démontre à quel point il est difficile de remporter les élections dans ces conditions. George Washington a été le dernier candidat indépendant élu à ce poste. Depuis, des indépendants ont été élus députés, sénateurs ou gouverneurs, mais plus jamais président.

Dans l’un de ses titres, le rappeur dit vouloir ‘viser des étoiles’. Il en est encore loin. Des millions de parrainages lui seront nécessaires pour qu’il puisse s’inscrire dans chaque État. Ensuite, pour la campagne, il devra piocher dans sa fortune personnelle. À noter aussi que les (riches) indépendants les plus connus, Ralph Nader et Ross Perrot, comptaient surtout tirer profit de cette expérience pour offrir une certaine notoriété à leurs affaires. 

Autre inconvénient, les délais d’inscription sont déjà dépassés dans des États comme le Nouveau-Mexique et la Caroline du Nord, réputés pour être des champs de bataille importants. Pour figurer sur le fameux bulletin de vote en tant que candidat indépendant, Kanye West devrait engager du personnel ou recruter des bénévoles (une tâche qui s’annonce complexe en raison de l’épidémie). Pourquoi? Tout simplement pour recueillir rapidement plusieurs dizaines de milliers de signatures dans tout le pays, avant que les autres États ne clôturent également leurs inscriptions en août et en septembre. 

‘Il est peu probable que Kanye West atteigne cet objectif’, a déclaré James McCann, ajoutant qu’une autre option serait que West demande à ses partisans d’écrire son nom directement sur le bulletin de vote.

Un candidat sérieux?

Kany West, qui semble très doué pour se faire remarquer, a récemment conclu un accord commercial de 10 ans avec la maison-mère Gap, pour créer une ligne de vêtements au label ‘Yeezy’.

En octobre 2018, il avait déjà fait la une des journaux lors de sa visite à la Maison-Blanche pour avoir prononcé un discours décousu et blasphématoire, dans lequel il avait évoqué ses troubles bipolaires. Trois semaines plus tard, il a déclaré vouloir se distancier de la politique, en expliquant qu’il pensait avoir été ‘utilisé’ pour véhiculer des messages auxquels il ne croyait pas. 

‘Même en élaborant une stratégie de campagne sérieuse, il est peu probable que Kanye West obtienne plus qu’un faible pourcentage des votes’, a déclaré Larry Sabato, directeur du Centre de politique de l’Université de Virginie. ‘Il a encore beaucoup de chemin à parcourir, même pour nous convaincre qu’il est sérieux’, a ajouté Larry Sabato.

Un seul candidat s’est démarqué après avoir annoncé tardivement sa participation dans le passé. Evan McMullin, un ancien agent de la CIA avait annoncé sa participation aux dernières élections en août 2016. Il était alors parvenu à récolter 0,53% du vote populaire, figurant sur les bulletins de 11 États. ‘Rien n’est impossible, mais cela reste difficile et coûteux, et je pense qu’à ce stade, Kanye West, ou n’importe qui d’autre, a raté l’occasion d’impacter les votes de façon significative’, a déclaré Nathan Gonzales, rédacteur en chef d’Inside Elections.

Enfin, les votes afro-américains semblent être un enjeu de taille pour Kanye West, suite à l’arrestation et au décès de Georges Floyd, ainsi qu’aux nombreuses manifestations de soutien envers le mouvement Black Lives Matter. Si le programme du rappeur parvient à séduire l’électorat afro-américian des États-unis, Joe Biden pourrait voir son nombre de voix diminuer, cela en faveur de son adversaire, Donald Trump.

Twitter s’emballe

Si Donald Trump et Joe Biden n’ont pas commenté l’éventuelle participation de Kanye West, les réactions de certaines célébrités n’ont pas tardé. La star américaine de la télé-réalité Kim Kardashian, a apporté son soutien à son mari Kanye West. Kim a retweeté à cet effet le post de son mari avec simplement le drapeau américain dans le commentaire.

Elon Musk, qui s’est engagé à apporter tout son soutien à Kanye West, n’a pas manqué d’encourager le rappeur sur Twitter. Toutefois, les réactions de ses fans et des célébrités sont mitigées. Si certains se sont montrés très enthousiastes, d’autres, en revanche, sont plus sceptiques.

Tel est le cas de Marques Brownlee, YouTuber, qui pense que Kanye West s’y prend trop tard. À l’inverse, le chanteur Ronald Isley, s’est engagé à soutenir le mari de Kim Kardashian dans cette aventure.  

S’il est donc peu probable que le rappeur devienne président au terme des prochaines élections, il semblerait en tous les cas qu’il ait (encore) réussi à faire parler de lui. 

Source: Reuters


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | Stocks