Première mondiale de la mini centrale nucléaire: la Chine connecte un petit réacteur nucléaire modulaire au réseau électrique

La Chine a connecté son petit réacteur nucléaire modulaire au réseau électrique, ce qui en fait le premier pays au monde à être alimenté par une telle machine. C’est ce qui ressort d’un rapport de l’agence de presse Bloomberg.

Pourquoi est-ce important ?

Les SMR (petits réacteurs modulaires) devraient être d'une grande aide dans le contexte de la transition énergétique. Ils nécessitent des investissements moins importants que les centrales nucléaires traditionnelles et peuvent être construites plus rapidement. Les SMR peuvent produire jusqu'à 300 mégawatts (MW), alors que les centrales nucléaires traditionnelles peuvent produire plus de 1.000 MW.

Le SMR appartient à l’entreprise publique China Huaneng Group et est située dans la province de Shandong.

  • Le réacteur nucléaire a une capacité de 200 MW, ce qui peut fournir de l’électricité à environ 200.000 foyers simultanément.
  • Le groupe chinois Huaneng développe également un deuxième réacteur, qui devrait être pleinement opérationnel après des tests l’année prochaine.
  • La taille du réacteur est environ cinq fois moins importante que celle du premier réacteur conçu par la Chine, le Hualong One. Sa petite taille le rend plus évolutif et réduit les coûts d’exploitation et de fonctionnement.

Technologie de lit de galets

« La particularité de la nouvelle centrale nucléaire chinoise est qu’il s’agit du premier réacteur modulaire à haute température refroidi au gaz au monde, basé sur la technologie dite du pebble bed (lit de galets) », explique De Ingenieur.

« Le nom de « lit de galets » fait référence à la manière dont l’uranium enrichi est stocké : dans des sphères de graphite, et entouré de couches protectrices. Le graphite qui entoure les sphères sert de modérateur, ce qui permet de maintenir la réaction nucléaire. »

Au lieu de l’eau, l’hélium est chauffé pour produire de l’énergie. L’appareil est conçu de manière à pouvoir être arrêté rapidement en cas de défaut.

Fusion nucléaire

Selon Bloomberg, la Chine est le premier investisseur mondial dans l’énergie nucléaire. Selon les estimations, elle devrait débourser jusqu’à 440 milliards de dollars pour construire de nouvelles centrales nucléaires au cours des 15 prochaines années. Cela lui permettrait de dépasser les États-Unis en tant que premier producteur mondial d’énergie nucléaire.

Le pays investit également massivement dans la fusion nucléaire, qui promet de mettre fin à notre dépendance à l’égard des combustibles fossiles. La fusion nucléaire génère une énergie propre et bon marché en fusionnant des atomes entre eux. En effet, la fusion nucléaire imite la réaction qui alimente le soleil et, cerise sur le gâteau, le processus ne dégage pas de CO2. Récemment, le réacteur « soleil artificiel » de la Chine, baptisé EAST, aurait battu un record en fonctionnant pendant 101 secondes à une température de 120 millions de degrés Celsius.

Selon des rapports publiés l’année dernière, d’autres pays, dont le Royaume-Uni et la France, développent également des SMR pour faciliter la transition vers l’abandon des combustibles fossiles. Dans le secteur privé, le constructeur de moteurs Rolls-Royce en particulier semble être appelé à jouer un rôle majeur.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20