Plus de 1000% en un mois: les ventes de motos électriques explosent en France, et ce n’est pas anodin

Sur le mois de novembre, les ventes de deux-roues ont explosé. Celles de l’électrique surtout, de manière vertigineuse. Ce qui montre une tendance qui est en train de se profiler. Les ventes de voiture sont en recul.

Tandis que les ventes de voitures neuves reculent, les ventes de deux-roues, thermiques comme électriques, accélèrent. Rien qu’en novembre, les immatriculations ont augmenté de 33,3%, par rapport à novembre 2020. 10.238 ont ainsi été immatriculées en France, selon AAA Data, cité par BFM Business.

Depuis janvier, 182.585 motos neuves ont été vendues, une augmentation de 9,3%. Sur le mois de novembre, les ventes de voitures neuves ont reculé de 3,21%, et leur progrès sur toute l’année a été de 2,53%.

Pour les deux-roues, toutes les marques enregistrent une augmentation. Yamaha vend le plus de modèles (1591 immatriculations) mais fait le moins de progression : 5,7%. Auprès des autres marques, la progression s’envole : 49,3% pour Honda (1348 immatriculations), 36,1% pour BMW, (1317 immatriculations), 86,6% pour Kawasaki (694 immatriculations) et 78,4% pour Triumph (553 immatriculations), et encore près de 25% en plus pour Harley Davidson.

Les ventes des petites cylindrées augmentent aussi, témoignant du passage des automobilistes aux deux roues – avec un permis B (voiture) on peut notamment conduire une moto jusque 50 cc moyennant une petite formation. Les ventes de Mash augmentent de 65,85%, Orcal de 21,05%, Brixton de 27,91% et Masai de 54,56%.

L’électrique séduit aussi

Dans de nombreuses villes françaises, le stationnement devient payant pour les deux-roues, sauf pour les électriques (dès septembre 2022 à Paris, par exemple). Est-ce que cela favorise les ventes de motos électriques? Dans tous les cas, les ventes augmentent an flèche : Zero Motorcycles voit ses ventes augmenter de 166,67% et SuperSocco, avec ses petites cylindrées, de 130,61%.

Au niveau des scooters, la progression est encore plus impressionnante. Pink Mobility de 1400%, Silence de 769,23% et Niu 357,14% (les nouveaux scooters verts qu’on peut aussi voir partout à Bruxelles, en libre service). Ces marques de scooters électriques sont encore jeunes, d’où une forte augmentation des ventes. Mais cette augmentation correspond également à une tendance qui commence à se déceler dans les villes: un passage à l’électrique pour lutter contre le bruit, par geste écologique, à cause du prix du carburant, et encore à cause du prix de stationnement des deux roues thermiques. Une tendance qu’un représentant de la marque Niu confirme au média français : depuis la fin du confinement et l’annonce du stationnement payant, les ventes ont été boostées.

En plus de cela, les acheteurs de deux-roues électriques ont droit à un subside, notamment à Paris. Jusque 900 euros, ce qui équivaut déjà à la moitié d’une 50 cc, ou jusque 25% d’une 125 cc (la puissance du moteur, en électrique, est exprimée en « équivalent » cc).

Au-delà de ces marques qui débutent sur un nouveau marché, les grandes marques entrent aussi petit à petit dans le jeu. BMW et Harley Davidson ont déjà sorti des modèles électriques. Kawasaki veut en avoir 10 pour 2025, et arrêter le thermique en 2035. Des motos cargo sont également une nouveauté du marché, comme un modèle de Niu ou celui d’une start-up suédoise, Cake.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20