Les marchés:
Markten inladen...

JEUDI 04 JUIN

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Phase 2 du plan italien: ‘Apprendre à vivre avec le virus’

Logo Business AM
Crise du coronavirus

06/04/2020 | Dominique Dewitte | 6 min de lecture

Le Premier ministre italien, Giuseppe Conte. (Isopix)

L’Italie a été le premier pays d’Europe à établir des règles strictes de confinement le mois passé. Le Premier ministre Giuseppe Conte a récemment annoncé la prolongation des mesures jusqu’au 13 avril. Mais l’Italie voudrait aussi être le premier pays capable de maîtriser l’épidémie et de libérer progressivement la population.

Ce dimanche, l’Italie a enregistré deux records: le bilan de décès est le plus bas en 17 jours et une baisse de 10% du nombre de cas. De plus, le taux d’occupation dans les unités de soins intensifs n’a pas augmenté pour la première fois depuis le début de la crise. Ces chiffres offrent l’espoir que le pic soit enfin dépassé dans le pays.

Apprendre à vivre avec le virus

Selon le Premier ministre italien, le pays est sur la bonne voie. Cependant, les mesures de confinement doivent toujours être respectées. ‘Si nous les levons trop tôt, tous nos efforts auront été vains. La phase deux pourra ensuite commencer et nous devrons apprendre à vivre avec le virus’ a déclaré Conte.

Partout dans le monde, les autorités discutent d’une réouverture de l’économie. Ce sont principalement des spéculations sur la date de fin du confinement. Mais on entend rarement parler de la manière dont cela va se passer. Par exemple, le Danemark a annoncé que la vie sociale pourra reprendre après le weekend de Pâques. Mais les Danois n’ont proposé aucun plan. Au contraire du Premier ministre Conte qui a déjà dévoilé les cartes de son jeu.

La phase deux commencera quand l’épidémie sera sous contrôle et que la situation dans les hôpitaux sera revenue à la normale. Selon les projections du comité scientifique, cela pourrait arriver dès le 4 mai, mais ce sera plus probablement aux alentours du 14 mai.

La phase 2 en 9 points

La fin du confinement ne va pas se faire du jour au lendemain. La phase deux va être mise en place progressivement.

  1. La fin du confinement se fera de manière différée en fonction des activités professionnelles, les classes d’âge et les régions. Tout le monde aura l’obligation de conserver les distances sociales et de porter un masque.
  2. Tout comme en Corée du Sud, les Italiens voudraient mettre en place une application mobile capable de suivre les déplacements des personnes positives 48 heures avant leur test.
  3. Les transports publiques reprendront du service, mais des contrôles seront effectués pour vérifier le bon respect des distances sociales. Un siège sur deux pourra être occupé.
  4. Les tests sérologiques devront pouvoir indiquer clairement les personnes infectées, mais aussi les personnes immunisées qui pourront alors reprendre le travail.
  5. Dans un premier temps, pour pouvoir ouvrir à nouveau, les usines devront avoir conclut un accord avec les syndicats garantissant les respects des règles de sécurité sanitaire.
  6. Ensuite, ce sera au tour des petites entreprises comme les ateliers, les cordonniers, les menuisiers et autres artisans chez qui il n’y a pas de contact étroit avec la clientèle. Les salons de coiffure et de beauté devront attendre.
  7. Les établissements de l’Horeca, les musées et les cinémas où la distanciation sociale est plus difficile à respecter rouvriront en dernier.
  8. Les scientifiques ont aussi analysé la population dans son ensemble. Les personnes plus âgées sont plus à risque. Ce sont donc les Italiens de moins de 55 ans qui profiteront en premier de la fin du confinement. Ceux qui ont plus de 70 ans pourraient être forcés de rester chez eux plus longtemps.
  9. Les provinces les moins touchées par la maladie comme la Sardaigne et la Sicile pourraient être autorisées à lever les mesures plus tôt que les autres. Les régions du Trentin-Haut-Adige, de la Basilicate et du Val d’Aoste ne devraient plus enregistrer de nouveaux cas dès le début avril. Pour la Toscane, cette situation n’arrivera pas avant mi-mai. L’Emilie-Romagne et la Lombardie, épicentres de la maladie dans le pays, seront libérées en dernier.

Le gouvernement italien ne rejette pas l’hypothèse d’une reprise de la maladie après la fin du confinement. Des règles plus strictes seront alors à nouveau imposées mais elles seront plus spécifiques et cibleront la résurgence.

Lire aussi:

Source: BusinessAM


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | Stocks